Carte sanitaire au Maroc : Ces chiffres à retenir…

Carte sanitaire  au Maroc : Ces chiffres  à retenir…

Elle donne un aperçu de l’offre de soins en 2020

Les médecins du privé sont au nombre de 13.241 en milieu urbain contre seulement 381 dans le rural.

Le ministère de la santé vient de publier une nouvelle carte sanitaire qui donne un aperçu de l’offre de soins en 2020. Par comparaison aux données de 2019, on note un léger mieux au niveau des ressources humaines tant au niveau du secteur public que privé. En effet, le corp médical exerçant au niveau des établissements publics de santé se chiffre à 12.454 en 2020 dont 3.616 généralistes, 8.337 spécialistes, 323 dentistes et 178 pharmaciens. En 2019, le corps médical dans le public s’était élevé à 12.034. S’agissant du secteur privé, on relève 5.182 médecins généralistes et 8.440 médecins spécialistes, ce qui représente un total de 13.622 médecins. Au total, le Maroc compte 25.575 médecins dans le public et privé (11.953+13.622). Pour une population de 36 millions d’habitants, le ratio est de 7,1 médecins pour 10.000 habitants (25.575 x 10.000 /36.000.000). Le Maroc est encore très loin du standard de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixé à 15,3 médecins pour 10.000 habitants. Le système de santé souffre d’un manque cruel en ressources humaines.

Il y a moins d’un mois, le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, avait indiqué à la Chambre des représentants que le Maroc a un déficit de 97.566 professionnels de santé, dont 32.522 médecins et 65.044 infirmiers. Le ministre avait précisé que la densité actuelle ne dépasse pas 1,7 par 1.000 habitants, ce qui signifie un besoin de 2,75 par 1.000 habitants. Selon la nouvelle carte sanitaire, le corps paramédical dans le public se chiffre à 33.837 dont 15.087 infirmiers polyvalents et 4.943 sages-femmes. Dans le public, la répartition par région montre que les professionnels de santé médicaux sont concentrés essentiellement dans la région de Casablanca-Settat où leur nombre se chiffre à 3.171, suivie des régions de Marrakech-Safi (1.876), Fès-Meknès (1.725), Rabat-Salé-Kénitra (1.676), Oriental (1.153), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (852). Par contre, le corp médical est beaucoup moins présent dans les régions de Beni Mellal-Khénifra (589), Souss-Massa (579), Draa-Tafilalet (378), Guelmim Oued Noun (200), Laayoune-Sakia El Hamra (174), et Dakhla-Oued Eddahab (81). A noter que les médecins du privé sont au nombre de 13.241 en milieu urbain contre seulement 381 dans le rural. La carte sanitaire montre que la majorité des médecins du privé est concentrée dans 4 régions :
Casablanca-Settat (4.954), Rabat-Salé-Kénitra (2.847), Marrakech-Safi (1.386) et Fès-Meknès (1.239). Dans le détail, Casablanca-Anfa compte 1.858 médecins, Rabat (1.363) et Marrakech (941), Fès (632). Dans certaines provinces, le nombre de médecins du privé est inférieur à 10. C’est le cas notamment de Jerada (8), Tan Tan (7), Sidi Ifni (6), Tata (2), Assa-Zag (1).

Les médecins spécialistes se font rares dans le public : seulement 9 chirurgiens cancérologues

La nouvelle carte sanitaire du ministère de la santé montre que les médecins spécialistes dans le public sont peu nombreux. En 2020, le Maroc ne compte que 546 pédiatres, 515 gynécologues, 464 radiologues, 436 anesthésistes-réanimateurs, 408 traumatologues, 359 ophtalmologues, 348 chirurgiens, 325 cardiologues, 323 chirurgiens dentaires, 279 gastro-entérologues, 270 néphrologues, 227 dermatologues, 220 urologues, 219 psychiatres. Pour certaines spécialités, les médecins se font rares. C’est le cas de la neurochirurgie où l’on ne compte que 172 médecins, la radiothérapie (176 médecins), l’oncologie (159), l’hématologie (50), la chirurgie cardio-vasculaire (68), la médecine d’urgence et de catastrophe (47), la chirurgie en cancérologie (9 médecins), immunologie (20), toxicologie (5), physiologie (2) et biophysique (2).

152 hôpitaux avec une capacité de 25.440 lits

Les données du ministère de la santé font état de 2.126 établissements de soins de santé primaire dans le public, à savoir 847 centres de santé urbains et 1.279 centres de santé ruraux. Pour ce qui est des établissements hospitaliers, on relève 152 hôpitaux à travers tout le pays avec une capacité de 25.440 lits. Le Maroc ne compte que 10 hôpitaux psychiatriques avec une capacité de 1.186 lits. Il faut signaler qu’il n’existe que 120 centres d’hémodialyse pour les malades dans le public avec un nombre total de 2.376 appareils de dialyse. Cette carte sanitaire montre également que les établissements hospitaliers dans le public font face à un manque cruel de matériel, notamment au niveau des équipements biomédicaux et installations de haute technologie. On compte 129 scanographes, 82 unités de mammographie, 99 échodopplers 4 D, 47 lasers, 24 IRM, 23 unités de radiologie panoramique, ostéodensitométrie (14) , 2 TEP-San.

375 cliniques, 10.125 cabinets de consultations, 9.189 officines…

Au niveau du privé, on dénombre 375 cliniques en 2020 contre 359 cliniques en 2019 avec une capacité de 10.562 lits. La région de Casablanca-Settat concentre à elle seule 118 cliniques, Rabat-Salé-Kénitra (62 cliniques), Marrakech-Safi (46), Fès-Meknès (39), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (31), Béni Mellal-Khénifra (26), l’Oriental (25), Souss-Massa (23), Draâ Tafilalet (4), Guelmim Oued Noun (1). Il est aussi à signaler que les cabinets de consultation médicale dans le privé sont au nombre de 10 125. Le privé compte également 283 cabinets de radiologie, 582 cabinets de laboratoire, 3.643 cabinets dentaires. Quant aux officines, leur nombre s’élève à 9.189.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *