970x250

Célébrer la diversité culturelle autrement

Le 10ème ftour Pluriel au nom de la jeunesse marocaine a réuni toutes les religions

Après 2 années de respect des mesures sanitaires, l’association Maroc Pluriel présidée par Ahmed Ghayet a célébré 10 ans d’existence autour d’un ftour très convivial mais tout aussi symbolique. Les organisateurs ont pu réunir, en effet, des personnes plaçant la diversité culturelle et religieuse tout en haut de la pyramide. «Il y a dix ans lorsque j’ai eu l’idée de ce ftour pluriel qui unirait compatriotes marocains, musulmans, juifs et amis chrétiens vivant sur notre sol avec quelques jeunes autour de moi, peu de monde croyait en cette initiative. On me disait que c’était une utopie.

Le seul qui a cru en cette initiative est MAndré Azoulay, conseiller de Sa Majesté. Lui, au contraire, nous a encouragés et m’a dit : «Je serais avec vous» et c’est ainsi que nous avons lancé le premier ftour pluriel dans une petite salle dans le quartier Hay Mohammadi au centre Oum Keltoum. L’action a connu un franc succès ; ce qui nous a encouragés à continuer.

Après deux ou trois années, nous nous sommes associés au SOC et c’est de là que voyant marocains, musulmans et juifs s’unir, nous avons décidé cette année d’organiser le ftour dans ce lieu avec une nouvelle association qui est née il y a quelques mois. J’ai nommé bien sûr l’association Salam Lekoulam. Cette dernière a innové puisqu’il y a eu le premier ftour pluriel à Paris la semaine dernière. La Mimouna Pluriel a été également créée, il y a une semaine, à Jérusalem. Il faut souligner que cette édition s’est faite dans un contexte international difficile, marqué par la haine, la guerre, l’après-Covid… Mais son succès nous confirme le bon vivre au Maroc entre les peuples. Et c’est ce qui nous donne envie d’aller également encore plus loin». Le témoignage d’Ahmed Ghayet est poignant.

Le normalien militant dans l’âme a su réunir en effet lors de la soirée des personnalités de divers horizons. Etaient présents Cherifa Lalla Chahnaz (épouse de My Abdellah Alaoui), André Azoulay, conseiller de SM le Roi, David Green, chargé d’affaires américain, Ricardo Diez, ambassadeur d’Espagne, Raphaël Martin de Lagarde, conseiller de l’ambassade de France, Lawrence Randolph, consul Gal USA, Said Ahmidouch, wali de la région Casablanca-settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Aziz Dades, gouverneur de l’arrondissement d’Anfa, les artistes Maxime Karoutchi, Nour Lakhmari, Jihane Bougrine, Naciri Maria, Dina et Farid Bensaid, les ami(e)s de la société civile tels Rita Zniber, Cyril Oulion, l’imam Omar El Mrini, Rav Banon, Rav Yossef Israël, Père Julien, Père Manuel Corullón, Moulay Abdellah Cherif Ouazzani…et la jeunesse. Les jeunes bénévoles du Rez’o, ceux venus de Oujda, d’Essaouira, accompagnés du maire Tarik Ottmani, de Marrakech tous ont répondu présent pour ce moment de bonheur…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.