Société

Chasse: La prochaine saison ouverte le 28 septembre

Le nombre maximum à abattre par journée varie de 1 pour les lièvres et sangliers à 4 pour le perdreau, 5 pour les lapins et les bécasses, 10 pour le pigeon Biset et la Palombe, 20 pour la caille et la bécassine et 50 pour les grives et calandres.

Cette année, plus de 155.000 oiseaux, dont 110.000 perdreaux issus d’élevage, ont été lâchés dans les lots amodiés et les réserves de chasse, soit une augmentation de 6% par rapport à la saison précédente. Le secteur compte 1.200 chasseurs de plus que l’année précédente, soit un total de 72.600 chasseurs dans le Royaume.

Ce qui a eu pour conséquence une hausse des recettes de fonds de chasse de 12,55% par rapport à 2014. Celles-ci se sont établies à 38,5 millions DH en 2015. Selon le Haut commissariat aux eaux et forêts, ces bons chiffres seraient principalement dus aux redevances d’amodiation du droit de chasse, aux taxes sur les permis de chasse et des licences. Le Haut Commissariat tient à souligner que depuis le début de la mise en œuvre de la stratégie nationale cadrant la maîtrise des populations de sanglier dans les différentes régions du pays, 33.700 sangliers ont été abattus dont 10.910 sangliers au cours de la saison 2014-2015.

Côté prix, il faut compter 150 DH pour une licence de chasse de gibier sédentaire, de gibiers d’eau et migrateurs terrestres.

Pour la chasse touristique, les étrangers non résidents devront verser la somme de 800 DH pour obtenir une licence. Au niveau des battues, les frais sont de 100 DH par chasseur inscrit sur la demande de battue pour les nationaux et étrangers résidents et 500 DH par chasseur pour les étrangers non résidents. Le chasseur devra débourser 500 DH pour le premier sanglier tué en dépassement du nombre fixé par l’autorisation et 1.000 DH à partir du deuxième. Rappelons que l’année dernière 138.000 oiseaux, dont 79.000 perdreaux  ont été lâchés dans les lots amodiés et 44.000 à l’intérieur des réserves de chasse. Ils étaient 71.444 à être détenteurs d’une licence de chasse, soit 2.940 de plus qu’en 2013.

Les recettes de fonds de chasse ont augmenté de 3,5% pour atteindre 35,4 MDH. Le nombre moyen de perdrix abattus a atteint 1,86 par chasseur et par journée de chasse, contre 1,69 en 2013.
 

Articles similaires

Société

Amendis confirme son engagement

La réutilisation des eaux usées traitées, grâce aux trois stations d’épuration de...

SociétéUne

Casablanca : Le busway sera mis en service le 1er mars 2024

Le lancement des deux lignes du bus à haut niveau de service...

Société

ADM, GIZ et ONCA : Des sessions de sensibilisation au profit de 1.500 agriculteurs riverains à l’autoroute

La Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), l’Agence de coopération internationale...

SociétéUne

Le Maroc s’associe au Japon et à l’Unesco

Le projet comprendra aussi des actions de sensibilisation auprès des habitants des...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux