970x250

Chasse : Ouverture de la prochaine saison le 2 octobre

Chasse : Ouverture de la prochaine saison le 2 octobre

Les prélèvements autorisés, les montants des redevances et les prix des licences restent inchangés

Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a présidé le 29 juillet à Rabat la première session ordinaire du Conseil supérieur de la chasse. Cette session a porté sur les réalisations du secteur de la chasse au cours des dernières années, le bilan de la saison de chasse écoulée ainsi que les programmes et projets en lien avec la chasse programmés dans le cadre de la stratégie «Forêts du Maroc 2020-2030». La présentation des mesures réglementaires proposées pour la prochaine saison de chasse 2022-2023 était également à l’ordre du jour.

Ainsi, l’ouverture de la prochaine saison est fixée pour le 2 octobre 2022 sur tout le territoire national pour les principales espèces de gibier, à l’exception de la tourterelle dont la chasse sera ouverte le 15 juillet 2023. Le ministère précise dans un communiqué que les prélèvements autorisés par espèce et par jour ainsi que les montants des redevances relatives aux battues et les prix des licences demeurent sans changement par rapport à ceux de la saison précédente. La saison de chasse écoulée a été marquée par des prélèvements satisfaisants, notamment de la perdrix gambra. A ce sujet, le ministère a fait savoir que la moyenne des prélèvements de la perdrix durant cette saison a atteint 1,8 par chasseur et par journée de chasse. Cette saison a également été caractérisée par la mise en œuvre de la stratégie nationale cadrant la maîtrise des populations de sanglier dans les différentes régions du Royaume. En effet, jusqu’au 15 juin 2022, 570 battues ont été organisées au niveau de 360 points noirs.

Parallèlement à ce programme, 985 battues ont été effectuées sur les lots amodiés et en dehors des points noirs, au cours desquelles 9.238 sangliers ont été abattus. Par ailleurs, au cours de cette saison, 67.000 chasseurs ont pratiqué ce sport. La chasse a été exercée dans les zones ouvertes dites libres et dans les territoires de chasse amodiée aux associations et aux organisateurs de chasse touristique. Ces territoires amodiés totalisent une superficie qui dépasse 3,6 millions d’hectares, répartie sur 1.385 lots dont 151 lots réservés à la chasse touristique et 1.167 lots de chasse associative. La chasse contribue au développement régional et local et à l’amélioration des recettes de l’État à travers le drainage et la fidélisation des touristes cynégètes permettant la création de 10.000 à 15.000 journées de chasse/an. Il faut aussi signaler la création d’emploi en milieu rural (un million de journées de travail permanentes et 200.000 journées de travail temporaires) et commercialisation des produits de terroirs.

Le poids économique du secteur est estimé à 1 milliard DH durant une saison de chasse. Notons que l’investissent annuel moyen réalisé par les amodiataires du droit de chasse est estimé à 30 millions de dirhams dont 30% est réservée à l’effort de repeuplement des territoires de chasse, en vue d’assurer le développement de certaines espèces de gibier. Parallèlement, l’Agence nationale des eaux et forêts œuvre activement pour doter le secteur de la chasse d’un arsenal juridique et d’un cadre réglementaire adaptés et adéquats, ce qui permettra une exploitation rationnelle des ressources cynégétiques basée sur le maintien des équilibres écologiques et de la biodiversité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.