Cheptel : L’ONSSA lance une campagne de vaccination contre 3 maladies animales

Cheptel : L’ONSSA lance une campagne de vaccination contre 3 maladies animales

Les campagnes sont réalisées gratuitement par l’Office

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) renforce son programme de prévention contre les principales maladies animales, à savoir la fièvre aphteuse, la clavelée et la  peste des petits ruminants (PPR). L’Office a lancé depuis le 17 janvier 2020 la campagne de vaccination de rappel pour les bovins contre la fièvre aphteuse associée à l’opération d’identification des bovins non identifiés sur tout le territoire national. Parallèlement, l’Office a lancé une campagne préventive de vaccination généralisée du cheptel ovin contre la clavelée et la peste des petits ruminants (PPR) et du cheptel caprin contre la PPR. Ces différentes campagnes interviennent dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de l’ONSSA pour la lutte contre les maladies animales contagieuses.

Elles visent principalement le renforcement de l’immunité du cheptel national vis-à-vis de ces trois maladies animales qui ne sont pas transmissibles à l’homme. Il est important de rappeler que ces campagnes sont réalisées gratuitement par l’ONSSA au profit des éleveurs par les services vétérinaires provinciaux de l’Office et les vétérinaires sanitaires mandatés. L’Office prend en charge l’acquisition des vaccins et les honoraires des vétérinaires privés. En 2019, l’ONSSA a réalisé deux campagnes généralisées de vaccination des bovins contre la fièvre aphteuse, qui ont été soldées par la vaccination de 2,97 millions de têtes bovines durant la première campagne et la vaccination de 2,6 millions pendant la campagne de rappel.

Aussi, plus de 27,5 millions de têtes ovines et caprines ont été vaccinées contre ladite maladie, soit presque la totalité du cheptel national. Par ailleurs, l’Office se veut rassurant en signalant que la situation sanitaire du cheptel national est satisfaisante et la surveillance sanitaire est assurée sur l’ensemble du territoire national par les services vétérinaires de l’ONSSA en collaboration avec les vétérinaires sanitaires privés. Pour rappel, plusieurs cas de fièvre aphteuse avaient  été découverts le 7 janvier chez des bovins des provinces de Fquih Ben Saleh, Khouribga, Sidi Bennour et Tanger. L’ONSSA avait pris toutes les mesures préventives pour protéger le cheptel national et a renforcé la vigilance à travers tout le territoire national. L’Office avait mobilisé ses services vétérinaires pour éliminer les foyers de cette maladie virale. 

Depuis 2014, des campagnes annuelles de vaccination sont menées de manière régulière, ce qui confère au cheptel bovin national un matelas immunitaire satisfaisant. Il est à noter que la fièvre aphteuse est une maladie contagieuse causée par un virus. Elle touche tous les mammifères bi-ongulés (bovins, ovins, caprins) et se caractérise par l’apparition d’aphtes et d’érosions sur les muqueuses buccales, nasales et mammaires et sur les onglons. Ces lésions entraînent une salivation intense et filante (signe caractéristique de la maladie), des troubles de la mastication, des boiteries et des chutes de production laitière. Les animaux guéris constituent un réservoir de cette maladie en devenant porteurs sains du virus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *