Colloque international sur le diabète : Faute de dépistage, plus de 50% des patients ignorent la maladie

Colloque international sur le diabète : Faute de dépistage, plus de 50% des patients ignorent la maladie

Le diabète est un fléau en propagation constante au Maroc et dans le monde. La situation est particulièrement préoccupante dans notre pays avec une prévalence de 10%. Les résultats de l’enquête Maremar qui seront annoncés lors du Colloque international sur le diabète et la nutrition qui se tiendra  les 5 et 6 juillet à Rabat, révèle une prévalence qui dépasse les 13%.

On estime qu’un million et demi de Marocains  souffrent du diabète. En l’absence  de dépistage systématique, plus de 50% des diabétiques  ignorent la maladie. Et par conséquent, le diabète ne sera découvert que fortuitement ou à l’occasion de complications.

Il  constitue aujourd’hui la première cause de mortalité par insuffisance rénale, de mortalité par maladie cardio-vasculaire, de cécité. Des experts nationaux, maghrébins, d’Afrique, d’Europe  et de la Région Mena participeront à ce colloque organisé par la Ligue marocaine de lutte contre le diabète  pour débattre des dernières acquisitions scientifiques en matière de traitement du diabète et de ses redoutables complications.Cette  rencontre sera aussi l’occasion d’appeler toutes les composantes de la société  pour se mobiliser autour d’une politique nationale multisectorielle et concertée pour la lutte contre ce fléau.

Pour le Pr Jamal Belkhadir, président de la Ligue, la mise en place d’une politique nationale de prévention du diabète permettra de mieux comprendre les facteurs sociétaux et environnementaux mais aussi  de sensibiliser davantage l’opinion à la prévention du diabète de type 2.

Selon Pr Belkhadir, la sensibilisation et l’éducation des personnes à risque dans le cadre d’une prise en charge organisée du diabète auront pour conséquence de réduire de façon significative la fréquence et la gravité de cette redoutable complication tant au niveau du coût engendré (multiples hospitalisations et soins) qu’au niveau du nombre et de l’importance des amputations. Notons que 5 à 10% des diabétiques subissent une amputation d’orteil, de pied ou de jambe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *