Contrôle de vie 2021 : La CNSS met en place un nouveau dispositif dématérialisé

Contrôle de vie 2021 : La CNSS met en place un nouveau dispositif dématérialisé

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a annoncé ce jeudi sur son site la mise en place d’un nouveau dispositif dématérialisé pour réaliser l’opération de contrôle de vie de ses assurés bénéficiant d’une pension servie au Maroc au titre de l’année 2021.

La CNSS précise que ce nouveau système, qui repose sur l’échange électronique de données avec des administrations et institutions partenaires, permettra de s’assurer que les bénéficiaires de pensions sont en vie et leur évitera le déplacement pour accomplir toute démarche administrative. Pour les bénéficiaires de pension dont la survie n’a pas pu être vérifiée par l’échange électronique susmentionné, la CNSS utilisera le service E-Barkia professionnel de Poste Maroc qui confirmera la survie de l’intéressé à travers la réception effective par ce dernier de la lettre qui lui sera adressée par la CNSS. La CNSS informera, par la suite, les personnes concernées de l’issue de ce processus, soit par téléphone, ou via e-mail lorsqu’elle en dispose, ou bien à travers leur compte ouvert sur le portail MaCNSS. En ce qui concerne les bénéficiaires de pensions servies à l’étranger, ils recevront, par voie postale, un imprimé de contrôle de vie, afin de le remplir par l’autorité compétente et le retourner à la CNSS.

Pour rappel, une opération de contrôle de vie est menée chaque année par la CNSS en vue d’assurer la continuité du service de la pension. La pension de retraite est une prestation mensuelle qui est allouée à l’assuré ayant atteint l’âge légal de départ à la retraite. Les bénéficiaires sont les salariés exerçant une activité et assujettis au régime de sécurité sociale. Pour bénéficier de la pension de retraite, il faut avoir atteint l’âge de 60 ans ; avoir cessé toute activité salariée et avoir cotisé au minimum 3.240 jours. Le montant de la pension correspond à 50% du salaire mensuel moyen soumis à cotisation pour 3.240 jours de cotisation.

Ce montant est augmenté de 1% pour chaque période d’assurance de 216 jours accomplie en plus des 3.240 jours, sans toutefois dépasser 70%. Le montant mensuel minimum de la pension de vieillesse est fixé à 1.000 dirhams. Le salaire mensuel moyen qui est pris comme référence pour le calcul de la pension est défini comme la quatrevingt- seizième partie du total des salaires soumis à cotisation et perçus par l’assuré pendant les quatre-vingt-seize mois déclarés qui précèdent le dernier mois civil d’assurance avant l’âge d’admission à pension.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *