Coronavirus : 961 cas confirmés, trois nouveaux décès et une guérison ce dimanche à 13h

Coronavirus : 961 cas confirmés, trois nouveaux  décès et une guérison ce dimanche à 13h

Le ministère de la santé ne recommande pas, pour l’instant, le port du masque aux citoyens

S’il se confirme que le coronavirus se transmet effectivement via l’air expiré, ce qui expliquerait alors la haute contagiosité du virus, le Maroc à l’instar de tous les pays du monde touché par le virus serait dans l’obligation d’imposer aux citoyens le port du masque pendant les sorties lors du confinement.

Le bilan ne cesse de grimper. Le Maroc s’approche de la barre des 1.000 cas. Le ministère de la santé a publié un nouveau bilan ce dimanche à 13h avec un nouveau cas d’infection au Covid-19, portant à 961 le nombre total des cas de contaminations. Le nouveau cas a été notifié dans la région de Casablanca-Settat. Le nombre de guérisons s’élève désormais à 70 avec un nouveau cas à 13h tandis que le nombre de décès s’établit à 69 avec 3 nouveaux décès. Par ailleurs, le nombre total des cas exclus après des résultats négatifs d’analyses effectuées au laboratoire s’établit à 3.532.

Casablanca-Settat est toujours en tête des régions comptant le plus grand nombre de cas confirmés, suivie de Rabat-Salé-Kénitra, Marrakech-Safi et Fès-Meknès. La région de Dakhla-Oued Eddahab est jusqu’à présent épargnée par le virus. Les 961 cas testés positifs ont été recensés dans les régions de Casablanca-Settat (266), Rabat-Salé-Kenitra (176), Marrakech-Safi (168), Fès-Meknès (131), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (75), l’Oriental (54), Darâa-Tafilalet (41), Béni Mellal-Khénifra (26), Souss-Massa (19), Laâyoune-Sakia El Hamra (4) et Guelmim-Oued Noun (1). Cette augmentation inquiétante des cas s’explique par les contaminations locales qui représentent désormais 80% de l’ensemble des cas locaux, tandis que les cas importés ne sont que de 20%. A ce sujet, le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la santé, Mohamed El Youbi, avait précisé samedi lors du point de presse quotidien la présence de foyers épidémiques au sein de familles marocaines, d’où la contamination de plusieurs membres d’une même famille. Ce dernier avait également signalé que 3.119 personnes contacts sont sous surveillance médicale.

Par ailleurs, le port du masque est devenu un débat planétaire depuis que le gouvernement américain et l’Académie de médecine en France préconisent un recours plus large. Pour sa part, l’OMS a toujours recommandé de limiter les masques au personnel soignant, aux malades et leur entourage proche. Cela dit, le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a récemment signalé que la position de l’organisation pourrait changer. «L’OMS continue d’évaluer plus largement l’utilisation potentielle des masques pour contrôler la transmission du Covid-19 au niveau communautaire», a-t-il déclaré mercredi, ajoutant que les preuves et les conseils de l’OMS évoluaient avec la pandémie. Vendredi dernier, le président américain, Donald Trump, avait annoncé que les autorités sanitaires conseillaient désormais aux Américains de se couvrir le visage lorsqu’ils sortent de chez eux. Le même jour, l’Académie de médecine en France a estimé que porter un masque «grand public» ou «alternatif» aux masques médicaux (FFP2) devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant la période de confinement et lors de sa levée. Ce grand virement vers la généralisation du port du masque s’explique par l’hypothèse selon laquelle le coronavirus pourrait se transmettre via l’air expiré (les «aérosols» dans le jargon scientifique).

Toutefois, ce mode de transmission n’est pas encore scientifiquement prouvé. Mais on suspecte que «le virus puisse se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu’ils éternuent ou toussent», avait déclaré vendredi le spécialiste américain Anthony Fauci. Au Maroc, aucune décision du ministère de la santé n a été prise pour l’instant pour inciter les citoyens à porter un masque. Cela dit, s’il se confirme que le coronavirus se transmet effectivement via l’air expiré, ce qui expliquerait alors la haute contagiosité du virus, le Maroc à l’instar de tous les pays du monde touché par le virus serait dans l’obligation d’imposer aux citoyens le port du masque pendant les sorties lors du confinement. Il faudra attendre les prochains jours pour le savoir. En attendant, signalons que le gouvernement marocain a réglementé le prix des masques de protection. Un arrêté du ministre de l’économie et des finances publié au Bulletin officiel du 2 avril 2020 vient de fixer le prix maximum de vente au public des masques (Norme : NMST21.5.200). Ce prix est de 2.50 DH TTC pour les boîtes comportant 10 unités, soit 25 DH la boîte et 2 DH (TTC) pour les masques vendus par boîte de 50 unités (100 DH). Suite à cette réglementation des prix, il n’y aura plus d’envolée des prix des masques causée par la hausse de la demande liée à la pandémie du coronavirus. Ainsi, les citoyens ne subiront plus les prix anormalement imposés par les intermédiaires. Cet arrêté est entré en vigueur le 2 avril et restera valable pour une période de 6 mois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *