Coronavirus : Le Maroc se prépare

Coronavirus : Le Maroc se prépare

Les détails du plan national mis sur pied par la Santé

Le plan national sera activé en cas de toute survenue de cas groupés d’infections respiratoires aiguës avec ou sans notion de voyage dans une zone à risque.

Le ministère de la santé vient de dévoiler le plan national de riposte au coronavirus. Dans une démarche pédagogique, les responsables donnent une définition de la maladie. «Les coronavirus sont une famille de virus qui infectent à la fois les humains et les animaux. Les coronavirus humains peuvent provoquer des maladies bénignes semblables à un rhume, tandis que d’autres provoquent des maladies plus graves comme le MERS et SRAS», disent-ils. «Les coronavirus humains se propagent généralement par gouttelettes (toux) et par un contact personnel étroit avec une personne infectée. «Cette maladie en cas d’infections présente des symptômes comme la fièvre et la toux en plus d’une pneumopathie pour les cas les plus graves», ajoute la même source.

Plus loin encore, le ministère de la santé assure qu’il n’a enregistré aucun cas pour le moment sur le territoire national sachant que tous les cas suspectés se sont révélés par la suite négatifs. Cela dit, le Centre national d’opérations d’urgences de santé publique au niveau du ministère fait savoir que le risque qu’un cas de maladie lié à ce nouveau virus soit importé sur le territoire national est élevé et que le risque de transmission interhumaine du virus dans notre pays avec apparition de cas secondaires limités, suite à un cas importé, est modéré. Cependant, la même source explique que le risque de propagation de la maladie dans notre pays reste très faible.

S’agissant des cas éventuels, le ministère limite ce genre de possibilité à toute personne présentant une infection respiratoire aiguë (IRA) avec fièvre et toux ayant voyagé en Chine au cours des 14 jours précédant l’apparition des premiers symptômes. Aussi, la même règle s’applique à toute personne présentant une IRA avec fièvre et toux dans les 14 jours suivant l’une des expositions suivantes : Contact physique étroit avec une personne infectée par le 2019-nCoV ou toute personne ayant travaillé ou séjourné dans un hôpital dans lequel un cas d’infection au 2019 -nCoV a été confirmé.

Par ailleurs, le plan national sera activé en cas de toute survenue de cas groupés d’infections respiratoires aiguës avec ou sans notion de voyage dans une zone à risque. Ce genre de cas doit être signalé et investigué, en particulier chez le personnel soignant. Toutefois, seuls les cas avec un prélèvement indiquant la présence de 2019-nCoV par des techniques de biologie moléculaire, au niveau d’un laboratoire agréé par le ministère de la santé, seront considérés comme des cas confirmés. En attendant, les responsables insistent sur les mesures à prendre en cas de l’apparition d’un cas confirmé.

Dans des situations similaires, il faut isoler immédiatement le malade et lui faire porter un masque chirurgical et mettre les moyens de protection pour le personnel en contact direct sans oublier la limitation des intervenants au strict minimum. il est question aussi d’identifier les personnes en contact étroit avec le malade au sein de la structure hospitalière. Par la suite, il faut signaler le cas immédiatement à la délégation du ministère de la santé par téléphone. Il faudra par la suite assurer le transfert à l’unité d’isolement désignée pour la prise en charge du cas concerné.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *