Coronavirus : Retour à la case départ ?

Coronavirus : Retour à la case départ ?

Les contaminations repartent à la hausse

Au 5 juillet 2021, le nombre de personnes ayant succombé à la pandémie s’élève à 9.329 cas enregistrant un taux de létalité de 1,7%. Ce qui est en dessous de la moyenne mondiale établie à 2,2%.

Le nombre de cas d’infection au coronavirus augmente à un rythme alarmant. «Soit nous allons nous ressaisir en toute fermeté et responsabilité et ramener la courbe à une trajectoire positive, soit nous allons nous résigner à une rechute épidémiologique avec laquelle tous les acquis risquent d’être anéantis», affirme Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles, lors du bilan bimensuel de la situation épidémiologique du ministère de la santé dévoilé mardi appelant les citoyennes et citoyens à faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et de vigilance. Il faut dire que cette mise en garde vient du fait que le taux de reproduction de la Covid-19 s’est aggravé à 1,3% au niveau national durant la dernière quinzaine (22 juin/5 juillet).

Aucune région ne fait exception

Le nombre de cas positifs grimpe de 61,1% et le taux de reproduction se situe loin de l’objectif qui est de 0,7 fixé dans le cadre du plan national de veille et de lutte contre la Covid-19, selon le chef de la division des maladies transmissibles. Aucune région n’est épargnée par ce rythme de propagation croissant : Guelmim-Oued Noun (+262%), Souss-Massa (+100%), Béni Mellal-Khénifra (+86%), Rabat-Salé-Kénitra (+75%), Draâ-Tafilalet (70%), Marrakech-Safi (+69%), Casablanca-Settat (+60%), Dakhla-Oued Eddahab (+40%), l’Oriental (+39%), Laâyoune-Sakia El Hamra (+24%), Fès-Meknès (+23%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (+15%). Dans le même sens, les cas actifs se sont élevés à 5.535, contre 3.732 deux semaines auparavant (+48,3%). Le responsable a expliqué que le dispositif de veille sanitaire a commencé à enregistrer, depuis mi-juin, une accélération de la propagation du virus.
Au cumul, le Maroc dénombre 534.797 cas positifs depuis le début de la pandémie, avec un taux d’incidence de près de 1.469 cas pour 100.000 habitants. Au niveau mondial, le Maroc est 43ème. Il est deuxième en Afrique. Au 5 juillet 2021, le nombre de personnes ayant succombé à la pandémie s’élève à 9.329 cas enregistrant un taux de létalité de 1,7%. Ce qui est en dessous de la moyenne mondiale établie à 2,2%. Concernant le taux de guérison, il est autour de 97,2%. Par ailleurs, le nombre des patients aux soins intensifs est en croissance de 12%, passant de 207 à 236 cas. Idem pour les malades sous intubation dont le nombre a augmenté de 7,7% durant les deux dernières semaines. Selon les même indicateurs, le taux de positivité est passé de 3,31% à 4,56%.
Abdelkrim Meziane Bellefquih explique que cette tendance à la hausse a particulièrement concerné la région de Casablanca-Settat (10,44%), contre 0,74% à Béni Mellal-Khénifra, qui a enregistré le taux le plus bas. En matière de dépistage, le ministère de la santé fait état d’une progression sensible, passant de 58.000 tests par semaine à 81.000 tests, puis à 105.000 tests effectués la semaine passée. Au total, le Maroc a réalisé plus de 6,373 millions de tests, jusqu’au lundi 5 juillet 2021.

Plus de 1.000 cas en 24 heures

1.177 nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et 856 guérisons ont été enregistrés au Maroc en 24 heures, relève le ministère de la santé dans son bulletin quotidien du 6 juillet 2021. Les nouveaux cas portent à 535.974 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé au Maroc en mars 2020 alors que le nombre de rémissions est passé à 520.963 (avec un taux de guérison de 97,2%).

Bonne dynamique de la campagne de vaccination

La bonne nouvelle reste la campagne marocaine de vaccination qui avance à grands pas. Ainsi, le nombre de primo-vaccinés s’élève à 10.160.373, tandis que celui des personnes ayant reçu la 1ère et 2ème doses a atteint 9.194.976, selon le bulletin quotidien sur la situation épidémiologique. A noter que le Maroc fabriquera ses propres vaccins anti-Covid. Pour rappel, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait présidé le lundi 5 juillet au Palais royal de Fès la cérémonie de lancement et de signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid-19 et autres vaccins.

Cette initiative permettra d’assurer l’autosuffisance du pays tout en approvisionnant le continent africain et les pays maghrébins voisins. De ce fait, un mémorandum de coopération entre le Maroc et le groupe pharmaceutique chinois Sinopharm a été conclu lors d’une cérémonie présidée par le Souverain. Le projet a pour objectif d’atteindre à court terme une capacité de production de 5 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 par mois. Ensuite, il sera question d’accroître progressivement cette capacité à moyen terme. Ce projet nécessite un investissement global de 500 millions de dollars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *