Covid-19 : La France retire le Maroc de la liste rouge

Covid-19 : La France retire le Maroc  de la liste rouge

20,1 millions de Marocains totalement vaccinés

Ce changement de la zone rouge à orange implique de nouvelles conditions de circulation entre le Maroc et la France. Ainsi toute personne vaccinée (avec un des vaccins acceptés par la France : Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield, Johnson & Johnson) en provenance du Maroc, peut accéder au territoire français sans aucune restriction.

La France a modifié son classement sanitaire des zones de circulation de l’infection de Covid-19. Le Maroc passe désormais dans la liste orange. Un arrêté publié le 8 octobre par le ministre français des solidarités et de la santé, Olivier Véran, modifie l’arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l’infection du SARS-CoV-2. Rappelons que dans l’arrêté du 7 juin, le Maroc figurait dans la liste rouge qui regroupe les pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants. A partir du 11 octobre 2021 à minuit, le Maroc est reclassé sur la liste orange, avec l’Algérie et la Tunisie. L’Afrique du Sud, la Colombie et l’Ukraine intègrent aussi la liste orange. Ainsi, dans ces pays, «on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants». Ce changement de la zone rouge à orange implique de nouvelles conditions de circulation entre le Maroc et la France.

Ainsi toute personne vaccinée (avec un des vaccins acceptés par la France : Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield, Johnson & Johnson) en provenance du Maroc, peut accéder au territoire français sans aucune restriction. En revanche, les personnes considérées comme non vaccinées doivent justifier d’un motif impérieux pour se rendre en France. S’agissant des mesures de contrôle sanitaire, tout individu vacciné doit justifier d’un pass sanitaire et d’une déclaration sur l’honneur attestant de l’absence de symptômes de Covid-19 et l’absence de contact avec un cas confirmé. Concernant les personnes vaccinées par Sinopharm, les autorités françaises proposent une dose supplémentaire d’un vaccin reconnu par la France. Si le voyageur n’est pas vacciné, il sera dans l’obligation de présenter à la compagnie de transport et aux autorités un test PCR datant de moins de 72 heures avant le départ, ou un test antigénique négatif effectué dans les 48 heures précédant leur embarquement. Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test. Pour se rendre au Maroc, les voyageurs devront respecter les mesures en vigueur dans le pays de provenance mais également les conditions d’entrée au Maroc. Pour rappel, la France figure dans la liste B des pays à risque élevé.

Le Royaume-Uni reconnaît le pass vaccinal marocain

Le pass vaccinal marocain est désormais reconnu par le Royaume-Uni. Le Maroc figure dans la liste des pays dont les certificats de vaccinations sont acceptés pour voyager au Royaume-Uni. Sur son portail officiel, le gouvernement britannique annonce que cette décision entrera en vigueur à partir du lundi 11 octobre à 4h00 heure locale. Toutefois, tous les vaccins ne seront pas approuvés. «Cette mise à jour inclut les vaccins suivants: AstraZeneca, Pfizer, Moderna et Jansen», précise l’ambassade. Les personnes ayant reçu le vaccin Sinopharm au Maroc ne sont pas concernées par cette mesure. Celles parmi ces dernières qui souhaitent se rendre en Grande-Bretagne et celles qui ne sont pas complètement vaccinées doivent impérativement présenter un test PCR négatif 72 heures avant leur voyage, observer une quarantaine de 10 jours et passer des tests de contrôle aux deuxième et huitième jour après leur arrivée. Ces personnes devront aussi remplir un formulaire sanitaire 48h avant leur arrivée sur le territoire britannique. Si ces voyageurs prévoient d’y séjourner moins de dix jours, ils devront aussi s’isoler pendant la durée de leur séjour et effectuer des tests de contrôle. Rappelons que le nombre de primo-vaccinés a atteint 23.023.859, alors que celui des personnes ayant reçu la 2ème dose s’élève à 20.098.752, selon le bulletin du ministère de la santé publié samedi. Un total de 176.594 personnes ont reçu la 3ème dose du vaccin anti-Covid, au sixième jour du lancement de l’opération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *