Covid-19 : La situation s’aggrave

Covid-19 : La situation s’aggrave

2.242 cas sévères ou critiques admis, une centaine de décès quotidiens, des lits en réanimation à moitié pleins ….

Bien que le taux de létalité demeure stable à 1,5%, le Maroc enregistre ces derniers jours un pic de mortalité liée à la Covid-19. Pas plus tard qu’hier samedi, 110 personnes sont décédées des suites de ce virus, élevant ainsi le nombre des morts à 10.933 depuis le premier cas déclaré au niveau national en mars 2020. Le plus grand nombre est observé au niveau de Casablanca-Settat. 26 personnes y ont perdu la vie entre vendredi 13 et samedi 14 août à 16h. Beni-Mellal-Khenifra arrive en deuxième position avec 15 décès, suivie de Marrakech-Safi et l’Oriental (11 dans chaque région). De même, 10 décès ont été enregistrés au niveau de Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Souss-Massa alors que 8 morts ont été recensés à Drâa-Tafilalet contre 6 à Fès-Meknès et 3 à Laâyoune-Sakia El Hamra.

Outre les décès, la courbe des contaminations est également en hausse avec une moyenne quotidienne de plus de 10.000 nouveau cas observée cette semaine. Cette hausse impacte, de facto, les indicateurs d’incidence cumulée qui a franchi le seuil des 2.000. Se référant aux statistiques du samedi 14 août, cet indicateur se situe autour de 2.061,3 cas par 100.000 habitants. L’incidence de 24h est de 27,9 cas par 100.000 habitants. Quant au taux d’occupation des lits en réanimation, il grimpe à 52%. On note ainsi 2.242 cas sévères ou critiques dont 1.332 sous respiration artificielle. De ce total, 1.264 patients sont sous ventilation non invasive tandis que 68 autres sont intubés. Face à cette situation alarmante, le Maroc accélère la cadence de vaccination au niveau national.

A partir de ce lundi , les élèves, étudiants et stagiaires de 18 ans et plus peuvent se faire vacciner. Un appel a été émis par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique incitant les apprenants à adhérer massivement à la campagne de vaccination, afin de garantir la sécurité sanitaire de tous et la bonne continuité de leur parcours académique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *