970x250

Covid-19 : Le Maroc passe au niveau rouge

Covid-19 : Le Maroc passe au niveau rouge

Le taux de positivité hebdomadaire a augmenté au niveau de toutes les régions avec un doublement au niveau national (de 10,2% à 21,7%). Le taux de reproduction effectif du virus est de 1.33.

La situation épidémiologique continue de se dégrader au Maroc. Le pays est passé durant la quatrième semaine de la troisième vague au niveau rouge. «La vague III est très rapide avec un temps de doublement de 4 jours, alors qu’il était de 8 jours dans les 4 premières semaines de la vague Delta et 14-15 jours dans les 4 premières semaines de la vague I», a indiqué le Dr Mouad Merabet, coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la santé et de la protection sociale. Dans une publication sur le réseau social LinkedIn, le Dr Merabet, qui procède régulièrement à une analyse de la situation épidémiologique, a signalé que les nouvelles contaminations continuent à augmenter de façon très rapide pour la 4ème semaine consécutive, avec un dernier Weekly Change record : 231,3%. Un taux qui n’a jamais été enregistré depuis le début de la transmission communautaire du virus au Maroc. Le taux de positivité hebdomadaire a augmenté au niveau de toutes les régions avec un doublement au niveau national (de 10,2% à 21,7%). Le taux de reproduction effectif du virus est de 1.33. Ce dernier fait remarquer que l’incidence de la Covidose grave durant cette quatrième semaine a malheureusement augmenté aussi :1/100.000 Hts et la mortalité spécifique aussi de 0.5 à 1.5/1 million d’habitants. L’expert révèle que ces deux indicateurs vont augmenter durant les semaines prochaines.

Le niveau de transmission du SARS-CoV-2 est élevé à l’échelon national. Il est très élevé au niveau de la région de Casa-Settat et reste élevé au niveau des régions de Rabat-Salé-Kénitra et Marrakech-Safi et modéré dans les autres régions. Le Dr Merabet relève un décalage de 3 semaines entre le centre du Maroc, le nord avec le sud. Et par conséquent, les pics seront atteints à des dates différentes selon les régions. L’objectif est de réduire la gravité et la mortalité de cette nouvelle vague à travers 3 actions. La première concerne les mesures préventives individuelles, à savoir le port du masque, la distanciation et l’hygiène. La seconde action a trait à la vaccination, notamment la 3ème dose qui peut être considérée comme une vaccination de riposte avec le délai court de réponse vaccinale. Enfin, la troisième action concerne le respect du protocole thérapeutique. Le Dr Merabet insiste sur le fait qu’une personne symptomatique doit arrêter toute activité en groupe, y compris le travail et doit rapidement se faire tester. Toujours selon l’expert, une personne positive doit rapidement prendre son traitement complet et aussi informer ses contacts rapprochés pour chercher à se faire tester. Une personne malade doit respecter l’auto-isolement à domicile et, enfin, une personne malade doit surveiller son état de santé et rapidement consulter en urgence l’hôpital, si un signe d’aggravation de l’état de santé se manifeste.

Pas de 4ème dose
Le directeur du Laboratoire de biotechnologie médicale de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et membre du Comité national scientifique et technique de la Covid-19, Pr Azeddine Ibrahimi, a affirmé sur sa page Facebook qu’une 4ème dose de vaccin anti-Covid n’est pas à l’ordre du jour. Ce dernier a fait savoir que les autorités sanitaires sont toujours en train d’établir un protocole de vaccination basé sur deux doses et une dose de rappel. Le scientifique a exprimé son incompréhension quant aux rumeurs portant sur «la découverte du premier cas de Flurona» ou de Deltacron. A ce sujet, il explique clairement que l’infection simultanée par deux virus respiratoires peut se produire et entraîne une atteinte associée, qui attaque le système respiratoire. Ce dernier estime que ce phénomène n’est pas nouveau. Il a existé en tout temps et pendant des décennies.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.