Covid-19 : Le pic épidémique attendu dans les prochains jours

Covid-19 : Le pic épidémique attendu  dans les prochains jours

Hausse de 133% des contaminations et de 108% des cas critiques du 20 juillet au 2 août

Le Maroc est entré dans la phase de transmission communautaire depuis cinq à six semaines, comme le confirment les indicateurs épidémiologiques. Un pic est attendu dans les tout prochains jours, a fait savoir le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, au cours de la présentation du bilan bimensuel sur l’évolution de la situation de Covid-19. «Les nouveaux cas ont progressé de 133% durant la période allant du 20 juillet au 2 août, au cours de laquelle on a enregistré à deux reprises des bilans quotidiens record frôlant la barre des 10.000 cas», a-t-il détaillé. Le taux de reproduction du virus s’est aggravé pour la sixième semaine consécutive, s’établissant à 1,47%, un taux deux fois supérieur à l’objectif fixé par le Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus, qui est de 0,7%. Le taux de positivité est passé de 10,7% à 20,38% durant cette période.

A ce sujet, Meziane Bellefquih a fait remarquer que le taux le plus élevé a été signalé dans la région Guelmim-Oued Noun (39%) et le plus bas à Fès-Meknès (4%). Les cas positifs enregistrés jusqu’au 02 août se sont élevés à 633.923, soit un taux d’incidence cumulée de 1.739 pour 100.000 habitants, alors que le nombre des décès s’est établi à 9.885 cas, soit un taux de létalité de 1,6%, contre un taux mondial de 2,1%. Les cas actifs ont connu une augmentation inquiétante, passant de 15.253 à 54.586 en date du lundi 2 août 2021 (+257%). C’est un indicateur qui suscite l’inquiétude des autorités sanitaires. Le nombre de patients atteints en réanimation grimpe en flèche. Les nouveaux cas critiques aux soins intensifs se sont élevés à 860 cas contre 413 il y a deux semaines (+108%). Par ailleurs, le nombre de tests hebdomadaires continue d’enregistrer une hausse significative, passant de 140.000 à plus de 250.000 la dernière semaine, soit une moyenne quotidienne de 35.000. De ce fait, le Maroc a franchi la barre des 7 millions de tests effectués. Les nombres des patients intubés et des décès ont progressé respectivement de 22% et de 75% durant les deux dernières semaines. Le ministère appelle à davantage de responsabilité et de citoyenneté, au strict respect des mesures de prévention et à une participation active dans la campagne nationale de vaccination.

Prise en charge des cas Covid: Appel au strict respect du protocole thérapeutique national

Des médecins sont dans le viseur du ministère de la santé. Et pour cause, le ministère a constaté que certains médecins ne respectent pas le protocole thérapeutique national de prise en charge des cas de Covid-19. Dans une circulaire adressée le 2 août aux directeurs régionaux, le ministre de la santé Khaled Ait Taleb appelle au strict respect du protocole thérapeutique tel que validé par le comité scientifique et technique. Le ministre rappelle à l’ensemble des médecins du secteur public et du privé l’obligation de se conformer strictement audit protocole thérapeutique notamment la prescription d’hydroxychloroquine et d’Azithromycine pour les patients dont les symptômes remontent à moins d’une semaine.

Dans sa circulaire, le ministre demande aux directeurs régionaux de procéder à un contrôle continu des dispositions de ladite circulaire. «Je vous demande de vous assurer de l’organisation du circuit de prise en charge du système de gestion des médicaments au niveau de toutes les provinces et préfectures relevant de vos régions respectives et de veiller aux contrôles continus, aussi bien de leur connaissance que de leur respect par les professionnels de santé » indique la circulaire. Le ministre signale que la situation épidémiologique actuelle se caractérise par une recrudescence importante du nombre de cas y compris des cas nécessitant une prise en charge aux services de soins intensifs ou de réanimation indiquant ainsi la présence d’une 2ème vague de transmission communautaire.

De nouvelles restrictions…

Alors que la situation sanitaire se dégrade, le gouvernement a annoncé ce lundi de nouvelles restrictions conformément aux recommandations du comité scientifique et technique. Ces mesures qui seront appliquées à compter de ce mardi 3 août 2021 à 21 heures portent sur l’interdiction des déplacements nocturnes à l’échelle nationale de 21h à 5h. Il a aussi été décidé d’interdire les déplacements de et vers les villes de Casablanca, Marrakech et Agadir. Toutefois, sont exclues de cette mesure les personnes vaccinées disposant du passeport vaccinal, les cas médicaux urgents, les personnes chargées du transport des biens et marchandises, outre celles exerçant dans les secteurs publics et privés disposant d’ordres de mission signés par leurs responsables hiérarchiques. Les nouvelles restrictions concernent aussi la fermeture des restaurants et cafés à 21h ainsi que des hammams, salles de sport et piscines fermées.

Les rassemblements et activités dans les espaces fermés et ouverts ne doivent pas dépasser 25 personnes. L’autorisation des autorités locales est nécessaire en cas de dépassement de ce nombre. Les hôtels et établissements touristiques ne doivent pas dépasser 75% de leur capacité d’accueil. Le télétravail est fortement conseillé dans les secteurs public et privé quand cela est possible.

Toutes les autres restrictions préventives précédemment instaurées sont maintenues (interdiction des cérémonies commémoratives, interdire l’organisation de mariages et de fêtes, limiter à 50 % la capacité des transports publics, des restaurants, des cafés et des piscines publiques, restreindre les déplacements entre travailleurs et régions avec obligation de présentation d’un titre de vaccination ou avec une autorisation administrative de circuler délivrée par les collectivités territoriales…).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *