Covid-19 : Les admissions en réanimation ne cessent d’augmenter

Covid-19 : Les admissions en réanimation  ne cessent d’augmenter

Le variant Delta qui se propage laisse craindre le pire avec Aïd Al Adha

La situation sanitaire au Maroc ne s’améliore pas. Bien au contraire, elle ne fait que s’aggraver. Les décès et les admissions en réanimation sont en hausse en raison de la circulation du variant Delta. Le bilan du ministère de la santé publié dimanche fait état de 16 décès dont 8 dans la région de Casablanca-Settat (6 à Casablanca). Le nombre des cas sévères ou critiques a bondi à 505 avec 85 nouveaux cas. Parmi ces patients, on relève 297 cas sous respiration artificielle, 21 cas intubés et 276 cas sous ventilation non invasive. Le taux d’occupation des lits de réanimation dédiés à la Covid-19 est passé du samedi à dimanche de 15,2% à 16%. Les cas de contaminations sont toujours élevés avec l’enregistrement de 2.144 nouveaux cas portant le total national des contaminations avérées à 557.632.

Casablanca reste de loin la ville la plus touchée avec 640 nouveaux cas suivie de Marrakech (392 cas), Agadir (216). Le taux d’incidence cumulée, lui, a atteint 1.532/100.000 habitants. Pour ce qui est des cas actifs, leur nombre est toujours en hausse en passant de 15.253 à 16.533 cas. Les cas de contamination, le taux de reproduction du virus, les cas admis en réanimation, les décès sont autant d’indicateurs avant-coureurs d’une rechute épidémiologique. Le variant Delta qui se propage et se transmet très rapidement laisse craindre le pire avec Aïd Al Adha et le relâchement observé depuis plusieurs semaines. Les citoyens doivent agir rapidement en respectant les gestes barrières et faire en sorte que le port du masque, le lavage fréquent des mains, la distanciation physique deviennent systématiques.

Outre le respect des mesures barrières, la vaccination est le seul moyen de nous protéger des formes graves et de contenir le rebond épidémiologique que pourrait causer ce nouveau variant. Les épidémiologistes insistent sur l’accélération de la vaccination pour contenir la propagation du virus.

Avec le variant Delta, les scientifiques estiment qu’il faudrait vacciner plus de 80% de la population, un niveau ambitieux même pour les pays aux campagnes de vaccination les plus performantes. En effet, plus un virus est contagieux, plus le niveau de vaccination nécessaire pour atteindre l’immunité de groupe (le seuil au-delà duquel il ne parvient plus à circuler) est élevé. Côté vaccination, le nombre de primo-vaccinés au Maroc est de 11.219.675, alors que celui des personnes complètement vaccinées (1ère et 2ème doses) s’élève à 9.620.665, selon le bulletin sur la situation de la Covid-19 du ministère de la santé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *