Covid-19 : Les warnings d’El Youbi

Covid-19 : Les warnings d’El Youbi

Taux de positivité très élevé, risque de saturation des hôpitaux et de débordement des labos, survenue du virus grippal…

Dans une présentation sur l’épidémiologie et les perspectives de surveillance et de riposte au Maroc, le Dr Mohamed El Youbi, directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies, a dressé un état des lieux des dernières données épidémiologiques concernant la Covid-19. Il en ressort que la majorité des cas Covid-19 sont asymptomatiques. A ce sujet, le Dr El Youbi précise que sur les cas cumulés depuis le 2 mars, le nombre d’asymptomatiques représente 75% des cas. Ainsi, lors de l’admission, 74,9% des cas sont asymptomatiques alors que 14,1% sont bénins. Il est à noter que 9,6% des cas sont modérés. Les cas sévères et critiques représentent respectivement 1% et 0,4%. Le principal danger aujourd’hui est que les cas symptomatiques prennent le dessus sur les cas asymptomatiques, ce qui pourrait entraîner une saturation des hôpitaux. S’agissant des symptômes à l’admission, les signes généraux (fièvre, asthénie, perte d’appétit, céphalées, vertiges, myalgies, arthralgies, et sueurs) sont les plus fréquents avec 74,4% des cas.

Les signes respiratoires (toux, dyspnée, détresse respiratoire, mal de gorge, éternuement, rhinorrhée, obstruction nasale, douleur thoracique) représentent 72% alors que les signes digestifs (diarrhée, nausées, vomissements, douleur abdominale, odynophagie) représentent 22%. Les deux symptômes les plus fréquents sont la fièvre (56%) et la toux (49,55%). Par ailleurs, le taux de positivité des tests continue de grimper et se situe à 9,47% à la date du 21 septembre 2020. Ce qui signifie que sur 100 tests effectués, 9,47 sont positifs, un chiffre très élevé qui montre que la circulation du virus est à un niveau très élevé. Sur les cas cumulés, le taux de positivité moyen est inférieur à 5%.

Le Dr El Youbi alerte sur un débordement des capacités des hôpitaux mais également des laboratoires qui réalisent les tests Covid-19. Selon l’épidémiologiste, la situation risque de s’aggraver davantage lors de la co-circulation du SARS –CoV-2 et le virus grippal. L’OMS avait déjà mis en garde les gouvernements que la co-circulation de la grippe et de la Covid-19 pourrait «aggraver l’impact sur les systèmes de soins de santé qui sont déjà débordés». A ce sujet, plusieurs études ont montré que la grippe faciliterait l’infection à la Covid-19. Elles ont montré que la grippe entraînerait une production plus élevée des récepteurs qui sont utilisés par le coronavirus pour s’ancrer dans les cellules respiratoires humaines. Les résultats montrent qu’en période de co-circulation des deux virus, la grippe peut multiplier le taux de transmission du coronavirus par 2 voire 2,5.

Profil des cas sévères ou critiques et des décès

La moyenne d’âge des cas sévères ou critiques est de 59 ans. Ils sont plus souvent de sexe masculin. Les cardiopathies et l’hypertension artérielle constituent des facteurs de gravité de l’atteinte de la Covid-19. L’âge est aussi un facteur à prendre en considération. Pour ce qui est des décès Covid-19, la très grande majorité sont des personnes âgées et de sexe masculin (ratio H/F de 1,97). La moyenne d’âge est de 65 ans. Ces données montrent que les facteurs tels l’âge et le sexe augmentent considérablement les risques de décès liés à la Covid-19. Une grande majorité des décès est lié à des commordités, à savoir des pathologies déjà présentes chez les patients tels que le cancer.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *