Covid-19 rafle 92 vies au niveau national en 24h

Covid-19 rafle 92 vies au niveau national en 24h

Un record des décès a été enregistré samedi 7 août

La situation sanitaire au Maroc inquiète. La courbe des décès liés à la Covid monte en flèche. Pas plus tard que samedi 7 août, 92 personnes ont succombé à ce virus marquant ainsi un record depuis la recrudescence des contaminations observée, il y a quelques semaines déjà. La Covid-19 a raflé ainsi 10.225 vies depuis la déclaration du 1er cas en mars 2020. Sur les 92 décès enregistrés entre le 6 et le 7 août, 30 ont été déclarés au niveau de la région Casablanca-Settat (dont 25 à la ville de Casablanca), 13 au niveau de Rabat-Salé-Kenitra, 12 à Marrakech-Safi, 9 à Souss-Massa, 7 à Tanger-Tétouan Al Hoceima, 6 à Drâa-Tafilalet. De même, 5 décès ont été recensés dans l’Oriental contre 3 à Béni-Mellal-Khénifra, 3 à Fès-Meknès et 2 à Laâyoune-Sakia El Hamra et à Guelmim-Oued Noun. Les cas de contaminations ont atteint pour leur part les 10.609 avec une forte concentration au niveau de la région Casablanca-Settat.

On note dans ce sens 3.051 nouvelles contaminations dont 2.149 à la ville de Casablanca. La région de Rabat-Salé-Kénitra a enregistré pour sa part 1.479 nouveaux cas contre 1.108 cas à Souss-Massa, 1.106 à Tanger-Tétouan-Al Hoceima et 1.034 à Marrakech-Safi. Le nombre de cas sévères ou critiques a atteint samedi à 16h les 1.544 cas dont 240 nouvelles admissions en 24 heures. De ce total 1.033 cas sont sous respiration artificielle dont 46 intubés et 987 sous ventilation non invasive.

La vaccination élargie aux personnes âgées de 20 ans et plus

Face à la détérioration de la situation sanitaire au niveau national, le Maroc continue de mettre les bouchées doubles pour accélérer le rythme de vaccination au niveau national et atteindre l’immunité collective. L’opération de vaccination a été élargie ces dernières 24 heures à la population âgée de 20 ans et plus. Le ministère de la santé a dans ce sens émis un communiqué annonçant l’éligibilité de cette cible à la vaccination invitant l’ensemble des citoyens et citoyennes à adhérer à ce grand chantier national. «Dans le souci d’accélérer l’opération de vaccination et de faciliter l’accès au vaccin, les citoyens peuvent se diriger vers le centre de vaccination le plus proche, que ce soit pour la première ou la deuxième dose, sans prendre en compte les conditions liées au lieu et au pays de résidence», précise le département ministériel dans sa dernière communication. Et d’appeler «l’ensemble des catégories ciblées à poursuivre l’adhésion à ce chantier national majeur, tout en se conformant aux mesures de prévention avant et après l’opération de vaccination, afin de contribuer aux efforts visant à endiguer le virus et progresser vers l’immunité collective pour retrouver la vie normale».

Dans la même perspective, le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a appelé l’ensemble des étudiants et stagiaires de la formation professionnelle âgés de 20 et plus à se faire vacciner à partir de lundi. «Suite à l’annonce par le département de la santé de l’élargissement de la vaccination à la catégorie d’âge de 20 ans et plus et afin que la prochaine rentrée universitaire puisse se dérouler dans des conditions optimales de sécurité pour tous, le ministère appelle tous les étudiants et stagiaires de la formation professionnelle concernés à se rendre, à partir de lundi, au centre de vaccination le plus proche pour bénéficier de la première dose sans condition liée au lieu de résidence», peut-on relever du département de Said Amzazi. Le ministère exhorte, en outre, «les étudiants et les cadres pédagogiques et administratifs à continuer à se conformer aux mesures de prévention mises en place par les autorités sanitaires, afin de contribuer à la mobilisation collective pour endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19». Rappelons que le nombre des personnes complètement vaccinées frôle, à ce jour, les 11 millions tandis que celui des primo-vaccinés dépasse le seuil des 15 millions.

Un chapiteau supplémentaire de prise en charge à Marrakech

La montée fulgurante des contaminations sur l’ensemble du territoire compromet la capacité d’accueil des infrastructures hospitalières nationales. Se référant aux indicateurs du samedi, le taux d’occupation des lits de réanimation Covid-19 atteint les 43,1%. Un indicateur alarmant d’autant plus que le taux d’incidence cumulée ne cesse d’augmenter. Il se situe à la même date à 1.885 cas par 100.000 habitants.
En vue d’alléger la pression sur les établissements hospitaliers, certaines régions ont commencé à aménager des chapiteaux supplémentaires dédiés à la prise en charge des cas de la Covid-19.

A l’instar de Marrakech-Safi, une structure sanitaire est en cours d’aménagement. Ce chapiteau dont le coup d’envoi des travaux a été donné samedi s’étendra sur une superficie de 1.600 mètres carrés. Il abritera 200 lits dotés de tous les équipements sanitaires nécessaires à la prise en charge des cas critiques de la Covid-19. Ce chapiteau vient s’ajouter à un autre aménagé au sein de l’hôpital Ibn Tofail relevant du Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech lui aussi dédié à la prise en charge des cas critiques du nouveau coronavirus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *