Covid-19 : Souss-Massa sous pression

Covid-19 : Souss-Massa sous pression

Avec 15 décès, tous les indices dans le rouge lors des dernières 24h

Souss-Massa enregistre ces derniers jours une recrudescence des cas de Covid-19. A elle seule la région a enregistré le lundi 9 août 883 nouveaux cas de contamination au coronavirus, alors que 15 nouveaux décès ont été déplorés portant le cumul à 764 personnes, et un total de 58.990 cas positifs recensés depuis le mois de mars 2020.

La situation sanitaire au niveau de la région devient de plus en plus critique comme le confirment les chiffres officiels publiés quotidiennement par le ministre de la santé, et qui font de cette zone du Royaume l’une des plus touchées actuellement par la Covid-19 malgré les nombreuses mesures de restriction instaurées par les pouvoirs publics pour atténuer la propagation du coronavirus parmi la population locale dont l’interdiction de circuler vers et depuis la ville d’Agadir, et qui continue malgré le contexte sanitaire défavorable d’accueillir des centaines d’estivants venus des autres régions du Royaume. Cette hausse des nouveaux cas positifs concerne toute la région, même les centres les plus éloignés de la ville d’Agadir. Toutes les tranches d’âge sont touchées, notamment les jeunes qui ne sont pas encore vaccinés.
Par ailleurs, les hôpitaux publics et privés connaissent une forte pression dont le Centre hospitalier régional Hassan II dont la capacité litière est presque saturée ainsi que l’actuel hôpital de campagne. Face à cette demande de plus en plus croissante, une nouvelle structure d’accueil est en cours d’installation à Agadir, à proximité du premier hôpital de campagne ouvert, il y a quelques semaines, après l’augmentation des cas liés à la Covid-19.

Cette seconde unité sera opérationnelle dans les jours qui viennent. D’une capacité d’environ 100 lits, cette nouvelle structure vient à la rescousse des autorités sanitaires dans leur lutte contre la Covid-19 à Agadir.
Et pour éviter le pire, les autorités sanitaires et la commission de veille préfectorale d’Agadir-Ida Outanane ont procédé samedi à l’ouverture de nouveaux centres de vaccination dont un vaccinodrome au sein de l’Institut supérieur des professions infirmières et techniques de santé d’Agadir.

Cette hausse des infections continue de se répercuter sur toute la machine économique locale comme il est facile de constater de visu dans les points commerciaux de la ville d’Agadir dont Souk El-Had qui ne connaît plus la même affluence des visiteurs et des clients.
Même chose au niveau des établissements et unités d’accueil touristiques qui ont vu l’annulation d’une centaine de réservations suite à la dégradation de la situation sanitaire et le risque d’une éventuelle fermeture des plages d’Agadir par le Comité de veille sanitaire comme c’était le cas à deux reprises auparavant pour faire face au comportement parfois irresponsable de certains citoyens et le non-respect des mesures et gestes barrières.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *