Dar Essalam American School ouvre à Rabat en 2022

Dar Essalam American School ouvre à Rabat en 2022

Elle proposera le modèle américain et finlandais

Une première au Maroc. La méthode d’enseignement finno-américaine sera utilisée dès la rentrée scolaire 2022 à Rabat. Et c’est Dar Essalam American School qui adoptera ce système. «C’est une nouvelle et première école du genre avec l’entreprise marocaine EDC qui a déjà ouvert des établissements au Maroc et en créera d’autres», précise Colette Bounet, directrice de Dar Essalam American School, lors d’une journée portes ouvertes organisée samedi dans la capitale. Comme elle l’indique également, cette école est «en avant-garde en termes d’éducation». Le tout en détaillant les offres de cet établissement.

De la technologie alliée à l’éducation et des loisirs

Dar Essalam American School, en pleine construction, alliera, selon Mme Bounet, «la technologie à l’éducation». Tel qu’elle l’explicite, l’école abritera un campus avec une piscine, un espace dédié aux sports et un autre de compétition. «Les enfants seront aptes à y créer», enchaîne-t-elle en citant le «Black box theater» qui sera, comme le laisse voir son appellation, tout en noir. Par l’occasion, l’intervenante énumère les partenaires de l’établissement. Il s’agit de «Lumo Education» (Finlande) et International Schools Services (Etats-Unis).

Offre de l’école et atouts du système finlandais

A ce propos, la directrice indique que Dar Essalam American School enseignera l’anglais et les langues du pays hôte, soit l’arabe et le français outre les maths entre autres. En évoquant la méthode d’enseignement finlandaise, elle révèle que «les élèves de 16 à 24 par classe travaillent en groupe». Selon l’oratrice, ce système est destiné à «inciter les élèves à penser à ce qu’ils apprennent». Aussi, l’apprentissage se fait, d’après elle, «en dehors de la classe». Dans ce sens, elle fait allusion aux activités de jardinage qui seront organisées dans l’établissement qui enseignera notamment des enfants de la maternelle jusqu’à devenir élèves à la terminale. En termes d’activités parascolaires, les élèves y feront des sports et du théâtre entre autres. «L’approche finno-américaine facilite l’apprentissage dans multiples espaces, ce qui permet de développer les capacités de l’enfant. Nous apportons également un soutien à l’enfant et un plan d’apprentissage adapté», ajoute-t-elle en rappelant que les visites de l’école peuvent avoir lieu dès le printemps. Et ce n’est pas tout ! «Nous voulons que chaque élève ait des objectifs développés avec les parents et les professeurs», lance Mme Bounet.

Un corps enseignant marocain et étranger

«Des professeurs marocains et étrangers pourront y enseigner. Leur recrutement fera l’objet d’un entretien et sera basé sur le background de leur enseignement, leur stratégie pédagogique et interaction avec les élèves», poursuit la responsable. A cet effet, un appel à candidatures international est lancé. «Nous recruterons également des professeurs finlandais», avance-t-elle en caressant l’espoir que les professeurs, y compris américains, continueront à candidater. De son côté, Saad Essebbar, président d’EDC, révèle, en marge de l’événement, que cette école est destinée à «répondre aux besoins des parents en termes de qualité d’enseignement, de suivi pédagogique ainsi que d’infrastructures». En plus de Dar Essalam American School, son entreprise, qui a déjà créé des écoles au Maroc, envisage d’ouvrir, comme il l’annonce, «d’autres établissements scolaires à Marrakech et Bouskoura».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *