Société

Déchets ménagers : Réalisation de 23 décharges contrôlées

© D.R

Le taux d’enfouissement est actuellement de 63% contre 10% en 2008

Jusqu’à présent, 23 décharges contrôlées ont été réalisées au profit de 154 communes et 66 autres ont été réhabilitées dans le cadre du Programme national des déchets ménagers et assimilés.

Le taux d’enfouissement des déchets ménagers au Maroc est actuellement de 63% contre seulement 10% en 2008. C’est ce qu’a indiqué mardi à la Chambre des conseillers le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit. Le ministre a précisé que 23 décharges contrôlées ont été réalisées au profit de 154 communes et 66 autres aléatoires ont été réhabilitées dans le cadre du Programme national des déchets ménagers et assimilés. Il a aussi fait savoir que 13 centres de tri et de valorisation des déchets ont été réalisés pour développer le système de recyclage des déchets. Le taux de collecte et de balayage dans les zones urbaines a atteint 96% contre 44% en 2008, à travers 122 contrats de gestion déléguée de ce service, incluant toutes les villes marocaines, en particulier les grandes et moyennes villes.

Le ministère de l’intérieur a soutenu les autorités locales à travers l’élaboration d’études de faisabilité pour la gestion des services de collecte et de balayage, de tri, d’enfouissement et de valorisation des déchets ménagers, ainsi que par la réalisation d’un accord-type et d’un code de conduite et du cahier des charges adossé aux appels d’offres, tout en apportant une assistance technique pour améliorer la gestion des décharges publiques, a-t-il indiqué. Concernant la stratégie du gouvernement en matière de lutte contre les incendies de forêts, le ministre a fait état de plusieurs mesures de surveillance, d’alerte et de suivi adoptées dans le cadre du plan d’action 2024, y compris la mobilisation de 1.439 surveillants des feux de forêts par l’intermédiaire de l’Agence nationale des eaux et Forêts (ANEF), et de 126 autres par le biais de la Promotion nationale, pour surveiller le domaine forestier en vue de détecter, donner l’alerte précoce et accélérer la réponse et l’intervention.

Le ministre a aussi mentionné le développement d’un modèle numérique marocain de prévision des incendies, le premier du genre au niveau méditerranéen. Ce dispositif testé dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et en cours d’extension dans la région Fès-Meknès, a montré une précision de 75 %. Sur le terrain, plusieurs mesures ont été prises notamment l’entretien des pistes forestières et la création d’autres pour faciliter le déplacement des véhicules d’intervention. Figure également l’intensification de la plantation des formations végétales protectrices, l’intensification et l’aménagement de points d’eau pour accélérer les premières interventions, la mise à disposition de 7 avions Canadair CL 415 distribués au niveau national, et le renforcement de la flotte de l’ANEF avec 29 nouveaux véhicules de première intervention et de la flotte des services de la protection civile avec 90 véhicules similaires.

Articles similaires

Société

Guercif: Campagnes de sensibilisation à l’importance des 1.000 premiers jours de la vie d’un enfant

Quelque 495 femmes de la province de Guercif ont bénéficié de campagnes...

Société

Partenariat entre la Fondation Noufissa Pharma 5, le HCR et l’AMPF

En vertu de ce partenariat tripartite, la Fondation Noufissa Pharma 5 s’engage...

Société

HCP : Le niveau de vie des Marocains en amélioration

Le niveau de vie moyen par personne est passé de 15.876 DH...