Des centres de compétence numérique bientôt dans les universités

Des centres de compétence numérique bientôt dans les universités

Un appel à manifestation d’intérêt vient d’être lancé par l’ambassade de Suisse au Maroc

L’éducation numérique sera renforcée dans les universités. L’ambassade de Suisse au Maroc vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt portant sur la création et le développement d’un centre de compétence en éducation numérique (C-CoDE) dans chaque université partenaire. Cet AMI s’inscrit dans le cadre de l’initiative «Excellence in Africa», un projet de l’École polytechnique fédérale de Lausanne EPFL en Suisse et de l’Université Mohammed VI Polytechnique (Mohammed VI Polytechnic University) au Maroc. «Il vise en effet à établir les trois premiers (sur un total de six) partenariats institutionnels avec des universités renommées en Afrique en 2020, aboutissant à la création et au développement d’un C-CoDE dans chaque université sélectionnée», indique à ce sujet l’ambassade de Suisse au Maroc, en ajoutant que cette initiative vise à «perfectionner les compétences des jeunes chercheurs en Afrique grâce au programme «l’enseignement à l’aide du numérique».

Le programme vise en effet à promouvoir l’intégration durable de l’éducation numérique dans le processus d’enseignement des institutions africaines d’enseignement supérieur dans les disciplines STEM, comme moyen de renforcer la qualité de l’enseignement ainsi que les compétences des diplômés. Dans ce sens, ce programme octroie jusqu’à 100.000 francs suisses à chaque institution partenaire pour le projet de création d’un centre sur une période de 2 ans maximum. Ce montant couvrira, en tout ou en partie, les dépenses liées à la formation ou à l’équipement technique et à l’infrastructure.

Les institutions intéressées sont invitées à soumettre une candidature en ligne à l’appel à manifestation d’intérêt avant le 31 juillet 2020, accompagnée des documents requis. Les candidatures initiales seront examinées par un comité conjoint EPFL-UM6P. Selon les initiateurs, «les institutions sélectionnées seront ensuite invitées à soumettre une proposition complète. La sélection finale sera effectuée par le comité directeur conjoint de l’initiative Excellence in Africa. Un protocole d’accord formel ainsi qu’un accord de mise en œuvre seront signés entre les institutions désignées et l’EPFL pour définir les détails opérationnels et financiers du projet». Pour rappel, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse ont lancé l’initiative Excellence in Africa (EXAF) pour soutenir la recherche scientifique sur l’ensemble du continent africain. L’un des trois piliers de cette initiative se concentre sur l’éducation numérique, en s’appuyant sur les antécédents avérés de l’EPFL et de l’UM6P dans ce domaine.

L’objectif est d’offrir aux étudiants en STEM inscrits dans des programmes de master et de doctorat à travers l’Afrique un accès à du matériel et des outils pédagogiques de la même qualité qu’en Suisse, mais adaptés aux programmes de recherche locaux et aux besoins de l’Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *