Des réductions atteignant jusqu’à 21.000 DH

Des réductions atteignant jusqu’à  21.000 DH

Le ministère de la santé baisse le prix de 34 médicaments

Le ministère de la santé a publié dans le Bulletin officiel ( B0) N° 6922 du 1er octobre 2020 une nouvelle liste de 34 médicaments dont les prix ont baissé. Les médicaments concernés par cette nouvelle révision rentrent dans le cadre du traitement de plusieurs maladies coûteuses, notamment les cancers, les maladies cardiovasculaires, ainsi que des maladies oculaires. Parmi les baisses de prix les plus importantes figure le médicament IBRANCE 100 mg, boîte de 21 gélules, qui est indiqué dans le traitement en première ligne du cancer du sein métastasique chez la femme ménopausée. Son prix est passé de 42.562 DH à 24.123 DH, soit une baisse de 21.139 DH.

C’est aussi le cas du médicament GLIVEC 400 MG boîte de 30 comprimés qui est administré aux patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC ) dont le prix est ainsi passé de 23.131 DH à 16.218 DH, ce qui représente une baisse de 6.913 DH. En revanche, pour d’autres médicaments, la baisse est peu significative.
Prenons par exemple le médicament NEFOPAM MYLAN 20mg/2ml solution injectable, boîte de 10 ampoules, dont le prix a baissé de seulement 0,10 DH en passant de 72,50 DH à 72,40 DH. On peut également citer ACUPAN 20 mg Solution injectable boîte de 5 ampoules de 2 ml qui est désormais vendu à 50,90 DH au lieu de 52,40 DH. Par ailleurs, de nouveaux médicaments arrivent sur le marché national. Ainsi, on note 46 nouvelles autorisations de mise sur le marché (AMM).

Parmi ces produits, on relève l’arrivée de CIMZIA 200 mg solution injectable boîte de 2 seringues pré remplie à 2 aiguilles rétractables de 1ml et 2 tampons alcoolisés qui est vendu à 7.436 DH. Figure également LONSURF qui est un nouvel antinéoplasique dans le cancer colorectal métastatique. On retrouve aussi le médicament LYNPARZA qui est un antinéoplasique indiqué dans la prise en charge des femmes atteintes d’un cancer épithélial séreux de haut grade de l’ovaire, des trompes de Fallope ou du péritoine.
Parmi les autres nouveaux médicaments, on retrouve AMGEVITA, un immunosuppresseur qui appartient à la famille des agents anti-TNF. Le médicament KANJINTI est indiqué dans le traitement de patients adultes atteints d’un cancer du sein métastatique HER2 positif :

On note également l’arrivée du REXABAN, un anticoagulant inhibiteur direct du facteur XA. Pour rappel, cette démarche s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale du médicament destinée à faciliter l’accès des citoyens aux médicaments et à alléger le fardeau des dépenses de couverture médicale.
Elle s’inscrit également dans la lignée de la politique du médicament ayant pour objectif de favoriser un accès équitable à des traitements de qualité avec des prix

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *