Société

Deux casablancais en Espagne

© D.R

Deux jeunes lycéens casablancais viennent de quitter le Maroc pour passer leurs baccalauréats en Espagne. Dounia Seghrouchni, du lycée Moulay Abdellah, et Abdelhakim Saddik, du lycée Ibn Shouhaid, sont partis vendredi dernier vers l’autre côté de la Méditerranée. Pris en charge entièrement par l’Association interculturelle marocaine, ces deux jeunes lycéens poursuivant leurs études en section espagnole bénéficient en fait d’une action d’échange culturelle entre le Maroc et l’Espagne. Dounia Seghrouchni séjournera chez une famille d’accueil à Séville alors que Abdelhakim Saddik résidera chez une famille d’accueil madrilène. Boubker Mazoz, président de l’Association interculturelle marocaine, précise dans ce sens que : «Ce n’est pas la première fois que nous organisons ce genre d’action. Entre le Maroc et les Etats Unis d’Amérique, notre association a longtemps œuvré dans le domaine des échanges culturels. Mais, c’est la première fois que nous avons entrepris une action pareille avec l’Espagne».  Et d’ajouter, «l’Espagne est un pays voisin que nous ne connaissons pas assez. Les Marocains passent de plus en plus leurs vacances dans ce pays, mais ils ne connaissent que ses hôtels, ses plages…Côté culture, ils ignorent les traditions et les coutumes hispaniques. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un rapprochement entre les deux peuples voisins».
La sélection de ces étudiants s’est effectuée sur deux plans. «Nous avons contacté de prime abord la délégation du ministère de l’Education nationale à Casablanca qui a entrepris les démarches nécessaires auprès des lycées. Après une première sélection basée sur le niveau scolaire des candidats, nous avons organisé des séances d’orientation et des entretiens pour choisir finalement ces deux jeunes  lycéens d’Anfa et de Sidi Bernoussi», note-t-il.
Par ailleurs, et en plus de leurs scolarités, Dounia Seghrouchni et Abdelhakim Saddik sont appelés à faire connaître les us et les coutumes marocaines. Une manière de faire d’une pierre deux coups : décrocher un baccalauréat espagnol et véhiculer une véritable image de la jeunesse marocaine. C’est ainsi que ces deux Casablancais prendront part à des manifestations et autres rencontres autour de la culture et de la société marocaines.
Il faut rappeler que l’Association interculturelle marocaine est une association à but non lucratif qui concentre ses actions dans le domaine des échanges culturels.

Articles similaires

Société

Déchets ménagers : Réalisation de 23 décharges contrôlées

Le taux d’enfouissement est actuellement de 63% contre 10% en 2008

Société

AMO-Tadamon : 10.428.526 bénéficiaires au 30 avril 2024

Le ministère de la santé et de la protection sociale a dévoilé...

Société

Quatre hectares ont été consacrés à ce site commercial : Le marché aux moutons se prépare à Tanger

Ce souk annuel comprend des espaces pour la vente de cheptel ovin...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus