970x250

Développement, un nouveau modèle pour un nouveau départ

Développement, un nouveau modèle pour un nouveau départ

Il offre de vastes champs d’action tant pour le gouvernement que pour le Parlement

Le Royaume a connu au cours des deux dernières décennies des progrès notables. Ces avancées entraînent dans leur sillon de plus grandes exigences et légitiment des aspirations nouvelles. S’inscrivant dans l’esprit de la Constitution et adossée à un riche héritage, la collectivité nationale est en quête d’un souffle nouveau. Elle aspire à rassembler toutes ses composantes, afin de construire, dans un esprit civique fort et avec le sens de la solidarité, un avenir prospère assurant le bien-être de tous les citoyens.

Dans ce sens, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait mis en place, en novembre 2019, la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), inaugurant un chantier de diagnostic et de projection, qu’il convenait de mener avec «audace et franchise» et un souci constant «des intérêts de la Nation».

Le mandat de la Commission, structure à caractère consultatif, a été de dresser un état des lieux de la situation de développement du Royaume et de tracer les contours d’un Nouveau modèle de développement pour «permettre à notre pays d’aborder l’avenir avec sérénité et assurance». Présenté au Souverain après de larges consultations, le nouveau modèle de développement atteint l’étape de l’opérationnalisation avec le lancement d’une nouvelle génération de projets et de réformes intégrés. Dans le discours royal prononcé à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 11ème législature, SM le Roi Mohammed VI avait indiqué que «le Pacte national pour le développement» représente un levier essentiel pour la mise en œuvre de ce modèle, «en ce qu’il symbolise un engagement national souscrit envers Notre Majesté et à l’égard des Marocains».

Le modèle de développement offre de vastes champs d’action tant pour le gouvernement que pour le Parlement, avec toutes ses composantes, a poursuivi Sa Majesté le Roi, relevant que, dans la perspective de sa mise en œuvre, le nouveau gouvernement doit définir les priorités et les projets à mettre en chantier au cours de son mandat et mobiliser les ressources nécessaires pour assurer leur financement. «Il lui incombe (gouvernement) également de parachever les grands projets déjà lancés, au premier rang desquels le chantier de généralisation de la protection sociale auquel Nous accordons une sollicitude toute particulière», a dit le Souverain.

Dans ce cadre, Sa Majesté le Roi a souligné que le défi majeur consiste à opérer une véritable mise à niveau du système de santé, conformément aux meilleurs standards et en synergie totale entre secteurs public et privé. La rénovation du modèle de développement constitue une nouvelle étape dans la consolidation du projet de société conduit par le Souverain. Elle est également appelée à renforcer l’attachement aux valeurs de citoyenneté positive et active, aussi bien que le sentiment d’appartenance à une nation et l’affirmation de la personnalité historique et culturelle marocaine, riche de son histoire millénaire, de sa tradition d’ouverture et de ses composantes multiples.

Ainsi, conformément à la mission qui lui a été confiée, la Commission a su adopter une approche multidimensionnelle et opérer un cadrage rigoureux de ses travaux. Elle a notamment pu explorer les nouveaux enjeux et inflexions induits par la pandémie de la Covid-19, dans une multitude de domaines stratégiques comme la santé, l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’énergie, le développement industriel et touristique. Pour rappel, SM le Roi avait appelé lors de la présentation du NMD à l’interaction avec le résultat de ce travail et à sa mise au service du développement de notre pays et du bien-être des citoyens. Aussi, le Souverain a-t-il ordonné la publication du rapport de la CSMD et demandé à la Commission de mener une vaste opération de restitution et d’explication de ses conclusions et recommandations auprès des citoyens et des différents acteurs à travers toutes les régions du Royaume. A cet égard, la proposition novatrice de la CSMD visant à traduire les éléments stratégiques du nouveau modèle dans un « Pacte national pour le développement» mérite d’être retenue et mise en œuvre dans un esprit constructif et consensuel, avec un sens élevé des responsabilités et de l’intérêt général, en tant que référentiel commun de toutes les forces vives dans leur diversité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *