Drame de Tanger : L’ADFM s’indigne de la frilosité des mesures prises par l’Etat

Drame de Tanger : L’ADFM s’indigne de la frilosité des mesures prises par l’Etat

La tragédie survenue le 8 février 2021, dans une unité industrielle clandestine à Tanger et qui a coûté la vie à 28 victimes dont 18 femmes, fait encore réagir.

L’Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) pointe dans un communiqué les mesures prises par l’Etat. «Suite à cette catastrophe humanitaire, notre association s’interroge sur l’efficacité des mesures prises par l’Etat face aux violations perpétrées par des employeurs qui transgressent sans cesse les lois régissant le travail et les mesures concernant la préservation de la santé et de la sécurité, et la prévention des risques y afférents, ce qui conduit constamment à des drames qui coûtent la vie à des innocents dans plusieurs régions du Maroc comme ceux d’Essaouira, Safi, Kénitra, Agadir, Lissasfa dans la région de Casablanca», indique l’association. Et de rappeler qu’elle a toujours «tiré la sonnette d’alarme et dénoncé les manifestations de corruption, de cupidité et la gravité de l’exploitation de la classe ouvrière et de son besoin de travailler pour faire face aux dures conditions économiques et sociales imposées avant et pendant la pandémie Covid-19».

Tout en exprimant ses plus sincères condoléances et témoignant sa sympathie et solidarité avec les familles des victimes de cette horrible tragédie, l’ADFM réclame «l’ouverture d’une enquête impartiale et exiger des comptes à tous les responsables, chacun selon ses fonctions et responsabilités, sur les transgressions et violations du code du travail et des textes consacrés au droit à la dignité, la sûreté, la santé et la sécurité ayant conduit à la perte de vies innocentes».

De plus, elle a appelé à tenir les différentes parties responsables de la défaillance des infrastructures qui ont exacerbé les effets des inondations et aggravé les conséquences du non-respect des conditions de sécurité, de santé et de la prévention des risques contenus dans le code du travail. L’association demande également d’assurer la protection sociale des travailleuses et travailleurs et leur garantir un environnement de travail qui remplit toutes les conditions de sécurité et de respect de la dignité humaine. De même, elle a appelé à fournir un soutien matériel et psychologique aux familles des victimes de la tragédie de Tanger et d’assurer leur suivi sur tous les plans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *