Droit du travail : Chakib Alj plaide pour une législation qui fait face aux défis futurs

Droit du travail : Chakib Alj plaide pour une législation qui fait face aux défis futurs

Le Maroc est en train de développer un nouveau modèle de développement économique et social qui est censé fixer de nouvelles caractéristiques de la politique économique et sociale pour les vingt prochaines années.

Un modèle social qui doit être soutenu par un droit du travail susceptible de faire face aux défis futurs. C’est ce qu’a souligné Chakib Alj, président de la CGEM lors de son intervention à la journée d’étude organisée par le ministère du travail et de l’insertion professionnelle sur le code du travail. « Pour y parvenir, nous sommes tenus de passer par un contrat social tripartite entre l’Etat et les partenaires économiques et sociaux, pour l’avenir du pays », peut-on relever de M. Alj. Et d’ajouter que la crise sanitaire et ses aléas économiques obligent l’ensemble des intervenants à faire preuve de maturité et de synergie ».

A son tour, Mohamed Amekraz, ministre du travail et de l’insertion professionnelle a indiqué que « le code du travail devrait revêtir un caractère moderne, répondant à toutes les problématiques actuelles dans sa relation avec le monde du travail et prévoyant les perspectives futures, de manière à assurer la stabilité nécessaire à ses textes ». En plus de ces réformes, relève le responsable gouvernemental, un travail sera engagé pour la première fois dans le Royaume sur le projet de loi-cadre pour la santé et la sécurité au travail. Du côté des partenaires sociaux, Miloud Moukharik, secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), considère cette étape comme étant une opportunité qui permet au gouvernement de revoir ses approches quant à l’ensemble des problèmes structurels, et fait de cette circonstance difficile une opportunité de construire l’unité nationale et de revaloriser la considération des travailleurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *