El Ouardi suspend deux médecins de Meknès à cause de « manquements graves »

El Ouardi suspend deux médecins de Meknès à cause de « manquements graves »

El Houssaine Louardi ministre de la Santé passent aux sanctions envers les médecins qui ont manqué à leur engagement. C’est ainsi qu’a été décidé la suspension provisoire de deux médecins exerçant à Meknès. Une source au ministère de la Santé évoque comme raison un "manquement grave". Ce dernier consiste en le refus d'assurer la permanence pour les besoins de service et les urgences et ce, malgré les appels répétés de la directrice par intérim de l'hôpital et du délégué du ministère.

Une autre femme médecin a également été suspendue et son salaire arrêté (sauf les allocations familiales, le cas échéant). Le ministère de tutelle lui reproche le non-respect de ses engagements professionnels. Il est plus précisément question de son refus d'assurer la permanence dans sa spécialité à l'hôpital régional de la mère et de l'enfant Banio, le vendredi 2 mai. Le médecin en question aurait fait abstraction des appels incessants du délégué du ministère et du responsable des ressources humaines de la délégation. Selon cette source, le médecin a été appelé « pour sauver la vie des femmes enceintes et de malades dans un état critique nécessitant une intervention chirurgicale et de prendre en charge d'autres femmes qui attendaient des examens médicaux d'urgence ».  Est également pointé du doigt l’absence du médecin du travail à partir du mercredi 30 avril.

A noter que la suspension provisoire de ces médecins, avec arrêt de salaire a été décidée en vertu de l'article 73 du Dahir portant statut général de la fonction publique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *