SociétéUne

Élaborée par la Santé et l’UNFPA: Une stratégie nationale de prise en charge des personnes autistes sur les rails

Programme
Le ministère de la santé et de la protection sociale et l’UNFPA se penchent sur l’élaboration d’un programme de dépistage et de prise en charge des personnes atteintes des troubles du spectre autistique (TSA). Les détails !

L’autisme constitue un véritable défi de santé publique. Il s’agit en fait d’un trouble neuro-développemental dont les premiers signes apparaissent généralement à l’âge de 3 ans. Ainsi un enfant autiste perçoit le monde d’une façon différente par rapport à une personne dite normale. Au Maroc, selon les résultats de la 2ème Enquête nationale sur le handicap qui date de 2014, il touche 680.000 personnes dont 216.000 enfants. Ce trouble touche 12.800 naissances par an, ce qui représente 34 naissances par jour, et est 4 à 5 fois plus fréquent chez les hommes que chez les femmes.
Comme c’est le cas pour plusieurs maladies, les caractéristiques de l’autisme varient d’un individu à l’autre. Celles-ci sont toutes regroupées sous le terme générique «troubles du spectre autistique (TSA)». Il faut dire que dans la majorité des cas, les enfants atteints de ce trouble sont pris en charge par leurs parents qui s’épuisent à trouver des solutions pour permettre à leurs enfants de se développer, et à faire en sorte de ne pas laisser l’autisme dégrader leur état de santé. Les prises en charge qui sont coûteuses fragilisent économiquement les familles.

A cet effet, afin de répondre à cette urgence, le ministère de la santé et de la protection sociale et l’UNFPA se penchent sur la mise en place d’un programme de dépistage et de prise en charge des personnes atteintes des troubles du TSA. Ceci dans la perspective d’une vision stratégique de renforcement de l’accès aux soins pour les personnes autistes selon une approche droit pour une prise en charge globale adaptée et un suivi de proximité. «Les personnes autistes ont des besoins de soins de santé spécifiques et d’une combinaison de services intégrés, y compris la promotion de la santé, les soins et la réadaptation. Les TSA sont à l’origine d’un handicap lourd avec une limitation de la participation à la vie sociale, une perte de l’autonomie et une altération de la qualité de vie de la personne, des parents et de la famille», explique l’UNFPA.

Dépistage précoce, structuration du parcours de soins…
Dans le cadre de ce programme, seront mises en œuvre plusieurs actions, notamment l’élaboration d’un état des lieux de la situation et besoins des personnes autistes au Maroc, l’analyse de la situation actuelle des personnes autistes et de l’offre de soins actuelle, identification des besoins spécifiques aux personnes autistes. D’autres démarches seront également mises en place, à savoir l’amélioration des services de dépistage et de prise en charge des TSA, la définition des normes de l’évaluation /dépistage et diagnostic du trouble du spectre de l’autisme, la planification, le dépistage précoce du trouble du spectre de l’autisme chez les jeunes enfants et systématisation, le dépistage précoce par les professionnels et structures en charge de l’accueil de la petite enfance.

Le programme concerne de même l’adaptation des interventions de PEC aux besoins des personnes avec TSA, la structuration du parcours de soins, la coordination des soins pour les personnes atteintes d’autisme avec les prestataires de soins aux niveaux primaire, secondaire et tertiaire.

Il consiste de plus à assurer une meilleure connaissance médicale de la santé de la personne atteinte d’autisme et de renforcer les capacités du personnel impliqué en matière de dépistage et de prise en charge des personnes autistes. Le programme concerne de plus le renforcement des connaissances et mobilisation des différents intervenants, l’association des parents aux interventions et à l’ensemble des choix d’accompagnement et les soutenir par des dispositifs de formation et de guidance parentale et enfin l’implication de la société civile dans la mise en œuvre des interventions en faveur des personnes autistes et de leurs entourages.

C’est le titre de la boite

Les TSA représentent la troisième cause du handicap au Maroc


Morbidités  Selon une étude épidémiologique faite en 2015 dans la région de l’Oriental, les TSA représentent la troisième cause du handicap au Maroc chez l’enfant et l’adolescent (11,4%) après la paralysie cérébrale (34,5%) et la trisomie 21 (15,4%). Il s’agit de l’une des morbidités infantiles fréquentes se présentant sous différents degrés de gravité. «Afin de répondre à cette urgence il est important de mettre en place des moyens permettant au secteur de la santé d’assurer l’accès de ces personnes, notamment les enfants avec troubles du spectre de l’autisme, à des services de santé préventive, de dépistage et de prise en charge de qualité et de proximité», indique la même source.

Articles similaires

EconomieUne

Vidéo. Ouverture à Ifrane du 7ème sommet africain du commerce et de l’investissement

La 7ème édition du forum Ifrane, également appelé sommet africain du commerce...

ActualitéUne

COP28 à Dubaï: SAR la Princesse Lalla Hasnaa visite le pavillon « The UAE House of Sustainability » et le Pavillon du Maroc

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed...

ActualitéUneVidéos

Vidéo. PMI lance au Maroc le IQOS ILUMA

Taylan Süer, Directeur Général de Philip Morris Maghreb, s’exprime sur le lancement...

EconomieUne

Ahmed Bennis : «Nous avons démultiplié nos efforts pour développer le modèle africain des zones économiques»

Entretien avec Ahmed Bennis, secrétaire général de l’Association africaine des zones économiques...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus