En marge du Festival des migrations : La société civile maghrébine rend hommage à Driss El Yazami

En marge du Festival des migrations : La société civile maghrébine rend hommage à Driss El Yazami

L’originalité de cette édition consiste dans le fait que pour la première fois, «Almougar Nin Mouda» est mis sur pied le 18 décembre, date correspondant à la Journée internationale des migrants.

La ville d’Agadir a accueilli du 18 au 19 décembre la cinquième édition du Festival des migrations «Almougar Nin Mouda» sous le thème «L’hospitalité et l’inhospitalité envers les migrants dans les sociétés méditerranéennes du XVI au XXI siècle», et qui a été marquée par l’hommage rendu par la société civile maghrébine à Driss
El Yazami, ancien président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et militant pour les droits des migrants.

Le festival a pour finalité d’éclairer au plus près les évolutions constatées en matière de migrations, de mettre à plat les diverses problématiques récurrentes en tentant pour ce faire d’y apporter un éclairage actualisé et produit sous divers horizons académiques et scientifiques. Il a également pour but d’établir des débats féconds entre chercheurs venus d’horizons géographiques, mais aussi institutionnels divers, de même que de permettre aux jeunes doctorants-chercheurs de bénéficier de tout l’apport que peuvent receler les interactions entre eux-mêmes et l’ensemble des participants conviés à cette manifestation.

L’originalité de cette édition consiste dans le fait que pour la première fois, «Almougar Nin Mouda» est mis sur pied le 18 décembre, date correspondant à la Journée internationale des migrants.

Les travaux de cette édition se sont articulés autour de trois axes principaux, à savoir les perceptions de l’(in)hospitalité, les pratiques de l’(in)hospitalité, et les lieux de l’(in)hospitalité en présence de nombreux chercheurs.
L’hommage rendu à Driss
El Yazami a constitué l’un des moments forts de cet événement. Né en 1952 à Fès, M. El Yazami, ancien président du CNDH et du CCME, est diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Marseille et du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris. Il est délégué général de «Génériques», une association spécialisée dans l’histoire des étrangers et de l’immigration en France, et rédacteur en chef de la revue «Migrance».

Ancien membre du conseil d’orientation du Groupe d’études et de lutte contre les discriminations (GELD), ancien vice-président de la Ligue française des droits de l’Homme (LDH), ancien secrétaire général de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FlDH) et ex-membre du comité exécutif du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme, M. El Yazami fut co-réalisateur du film «France, terre d’Islam?» en 1984.

Pour rappel, ce festival a été organisé par l’Observatoire régional de migration : Espace et Société (ORMES) relavant de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ibn Zohr, en collaboration avec des partenaires internationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *