Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l’UE

Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l’UE

Les conditions d’entrée aux territoires des Etats membres ne changent pas

Toute personne, quelle que soit sa nationalité, qu’il s’agisse de ressortissants marocains ou d’un des Etats membres de l’UE ou de toute autre nationalité, doit se soumettre aux demandes sanitaires formulées par le pays de destination.

La Délégation de l’Union européenne au Maroc apporte des clarifications sur l’équivalence entre le pass marocain et le pass européen suite aux incompréhensions véhiculées par certains médias et diffusées sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué explicatif, la Délégation de l’UE précise que «l’équivalence entre les certificats sanitaires est purement technique et permet une lisibilité mutuelle des QR codes, que ce soit au niveau des pass vaccinaux ou des tests PCR». L’objectif étant que leur fiabilité et leur traçabilité soient ainsi assurées. La même source indique: «Hormis cette normalisation technique, ceci ne change rien aux exigences sanitaires requises depuis toujours par chacun des Etats membres de l’UE pour pouvoir entrer dans chaque pays». Ainsi, toute personne, quelle que soit sa nationalité, qu’il s’agisse de ressortissants marocains ou d’un des Etats membres de l’UE ou de toute autre nationalité, doit se soumettre aux demandes sanitaires formulées par le pays de destination.

Ces exigences dépendent du vaccin administré, de la catégorie de pays d’où l’on vient et où l’on va (vert, orange, rouge selon la nomenclature européenne et A, B, concernant la nomenclature marocaine), précise la même source. «Les exigences sanitaires aux frontières de chaque Etat membre ne sont donc aucunement déterminées par la nationalité, contrairement à ce qui a été rapporté par de nombreux supports sur la base d’informations erronées et non vérifiées, et en tout cas fantaisistes», peut-on lire dans le communiqué.

Par ailleurs, la Délégation de l’UE fournit des informations sur les vaccins. Celle-ci fait savoir que le vaccin Sinopharm n’a pas pu être homologué par l’Agence européenne des médicaments (AEM ) car il n’y a pas eu demande d’homologation de la part du fabricant chinois. Tous les vaccins homologués par l’AEM sont reconnus par tous les Etats membres de l’Union européenne ; pour les autres vaccins chaque Etat membre décide ou pas de leur reconnaissance. La Délégation signale également que dans le cadre du programme Covax, 4.461.390 doses de vaccins ont été allouées au Maroc, dont 2.025.600 ont déjà été livrées.

La même source rappelle que l’initiative Covax est un programme pour l’accès mondial équitable aux vaccins contre la Covid-19. Il est codirigé par trois organismes mondiaux : la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi (l’Alliance du Vaccin), et l’OMS . L’Union européenne, ses Etats membres et les institutions financières européennes sont un des principaux contributeurs à l’initiative mondiale Covax, pour une contribution totale de 2,47 milliards d’euros. Enfin, il est à signaler que l’Union européenne a été la seule à partager la moitié de sa production de vaccins avec le reste du monde. Elle a livré plus de 700 millions de doses aux pays de l’UE et plus de 700 millions de doses au reste du monde, dans plus de 130 pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *