Etat d’urgence sanitaire – Tanger : Des cas de violation des mesures en vigueur enregistrés

Etat d’urgence sanitaire – Tanger : Des cas de violation des mesures  en vigueur enregistrés

Comme c’est le cas à travers les quatre coins du Maroc, Tanger vit au rythme du confinement pour lutter contre la pandémie du coronavirus.

Les autorités locales et les représentants de la société civile locale ont fait preuve d’une forte mobilisation en vue d’informer et sensibiliser la population tangéroise aux dangers de ce virus. Et ce bien avant l’état d’urgence sanitaire, qui a débuté vendredi soir sur l’ensemble du territoire national. Surtout que Tanger et sa région ont enregistré les premiers cas de contamination au milieu de la semaine dernière. Les Tangérois ont bien accueilli cette décision permettant d’éviter à leur pays en général et Tanger en particulier la propagation de cette maladie.

D’ailleurs ils étaient nombreux à répondre au rendez-vous nocturne pour entonner ensemble, samedi dernier, l’hymne national et Atakbir (Dieu est grand) de leurs balcons ou les fenêtres de leur domicile, et ce en signe de solidarité. Bien que cette soirée ait connu de mauvais comportements de la part d’un certain nombre de personnes, qui sont descendus ensemble dans la rue enfreignant ainsi les règles de confinement obligatoire.   

Les Tangérois bien sensibilisés aux avantages du confinement

Les Tangérois ont profité, à l’instar des autres régions au Maroc, de campagnes d’information et de sensibilisation aux avantages du confinement, particulièrement celles menées, au cours de la semaine dernière, par les forces de l’ordre à travers les quatre coins de la ville du détroit. Grâce à ces opérations de sensibilisation, un grand nombre d’entre eux ont commencé à choisir de se retirer des lieux publics pour se confiner volontairement chez eux, et ce bien avant l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire. Il en a résulté que les internautes ont été impressionnées par le sens de la responsabilité et du civisme de ces Tangérois par le biais d’images de certains quartiers quasiment déserts, relayées sur les réseaux sociaux. Alors que les Marocains appelaient à l’application des mesures de confinement pour éviter la propagation du Covid-19 dans le Royaume.

Avec l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire, les différentes rues et grandes artères de la ville sont devenues encore plus vides à part des éléments de la police, des forces publiques et d’agents d’autorité pour y faire respecter les mesures de restriction des déplacements de la population au strict nécessaire et jusqu’à nouvel ordre. Mais aussi à de rares passants qui doivent être menus des attestations justifiant leurs sorties de chez eux pour aller travailler, de s’approvisionner en produits de première nécessité ou en médicaments et pour recevoir des soins médicaux. Il y a lieu de citer que Tanger a été parmi les premières communes à enregistrer des cas de violation des règles de confinement pendant les deux jours qui ont suivi le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire.

D’autres actions préventives pour faire face au coronavirus

En plus de la limitation des sorties de la population, les autorités locales poursuivent en collaboration avec leurs partenaires concernés d’autres mesures de précaution et de prévention pour éviter la propagation de l’épidémie Covid-19. Il s’agit entre autres des opérations nocturnes de désinfection et d’aseptisation organisées dans les administrations, les moyens de transport en commun et espaces publics les plus fréquentés de la ville. Dans le cadre de ce même contexte, des efforts ont été déployés en vue de rassurer les Tangérois quant à leur approvisionnement alimentaire et en médicaments avec un maintien de la stabilité des prix de ces produits. Sans oublier que cette période de crise a été marquée par quelques gestes de solidarité de la part des citoyens tangérois, comme à titre exemple la mise à la disposition des logements à des personnes en situation précaire et aux sans-abris, et ce sans contrepartie pécuniaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *