970x250

Étudiants étrangers en France : Les Marocains toujours en tête

Étudiants étrangers en France : Les Marocains toujours en tête

Les Marocains sont la première communauté estudiantine étrangère en France en 2021, représentant ainsi 12% de l’ensemble des effectifs étrangers recensés.

Chaque année, les étudiants marocains sont de plus en plus nombreux à poursuivre leurs études en France. Ils figurent d’ailleurs toujours en tête du classement de la communauté estudiantine étrangère en France. Selon Campus France, les Marocains sont la première communauté estudiantine étrangère en France en 2021, représentant ainsi 12% de l’ensemble des effectifs étrangers recensés. L’Hexagone qui est leur première destination capte 55% des étudiants marocains mobiles. Au total, 44.933 étudiants marocains étaient inscrits en France lors de l’année universitaire 2020-2021. Les nationalités les plus représentées parmi ces 365.000 étudiants étrangers en France sont le Maroc, l’Algérie, la Chine, l’Italie, et le Sénégal. Ainsi, les Marocains sont au premier rang devant leurs homologues algériens avec un total de 29.333, les Chinois avec 27.950 étudiants, les Italiens avec 16.484 et les Sénégalais avec 14.566. Malgré la pandémie de Covid-19 qui a compliqué les mobilités, le nombre d’étudiants marocains a continué d’augmenter au cours des deux dernières années (+8%). Selon Campus France, la majorité d’entre eux étudie à l’Université (62%), 15% sont en écoles de commerce et 13% en écoles d’ingénieurs. Par rapport à l’ensemble des étudiants étrangers en France, ils sont très présents dans les écoles d’ingénieurs (13% contre 8% en moyenne pour les étudiants étrangers). Campus France précise qu’à l’université, ils sont davantage attirés par les formations scientifiques (46% contre 33% des étudiants étrangers en moyenne) et par l’économie (27% contre 19%).

Par contre, ils sont moins nombreux à opter pour des cursus en lettres, langues et sciences humaines et sociales (13% contre 30%) et en droit et sciences politiques (6% contre 11%) par rapport à l’ensemble des étudiants étrangers en France. À l’université, plus de la moitié des étudiants marocains sont inscrits en master (52%). Ils sont 44% en licence et seulement 4% en doctorat. Cela dit, le nombre d’étudiants en doctorat a progressé très rapidement au cours des cinq dernières années (+20%).

Les étudiants marocains sont particulièrement présents dans les écoles d’ingénieurs prestigieuses (Ecoles Polytechnique, Centrale, Mines et Ponts…
Campus France explique cette situation par l’existence de classes préparatoires très performantes au Maroc. Excellents en maths et en physique, ils brillent aux concours des grandes écoles d’ingénieurs. Signalons que le Maroc figure parmi les pays qui envoient le plus d’étudiants en mobilité diplômante à l’étranger. Les étudiants marocains en mobilité s’orientent très majoritairement vers l’Europe (89% d’entre eux). Les trois quarts vont dans des pays de l’Union européenne (74%) tandis que 15% vont vers les pays européens hors UE. Seulement 6% partent en Amérique du Nord et 2% en Afrique subsaharienne. En 2020-2021, malgré la pandémie, le nombre total d’étudiants étrangers en France est resté stable (-1%) par rapport à l’année précédente. Il s’établit à 365.000 étudiants, soit 18% de plus que 5 ans auparavant.

Près des deux tiers des boursiers étudient dans les filières d’ingénieurs et d’informatique

La mobilité étudiante marocaine est soutenue par des bourses. Les étudiants marocains sont la deuxième nationalité dont Campus France gère le plus de bourses avec 3,7 millions d’euros de fonds gérés en moyenne par an. Cela a représenté, en 2021, 1.449 boursiers gérés et 137 chercheurs accueillis dans 285 établissements. A noter que la durée moyenne de leur séjour est de 21 mois. Près des deux tiers des boursiers gérés par Campus France étudient dans les filières d’ingénieurs et d’informatique tandis que 20% suivaient des études en management. ll existe trois principaux programmes de bourses issus de la coopération franco-marocaine. Le ministère de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports, avec le soutien de la Fondation Ibn Rochd pour la science et l’innovation, offre annuellement près de 500 bourses complètes pour les étudiants marocains intégrant les meilleures écoles d’ingénieurs et de commerce françaises.
Le programme Bourses ingénieur double diplomation propose des bourses complètes (1.200 euros par mois) à destination d’ingénieurs en mobilité en France d’une durée de 17 mois, dans le cadre d’une coopération inter-établissements, et permettant la délivrance d’un diplôme français (ingénieur) et d’un diplôme marocain. Enfin, le programme master double diplomation qui soutient 15 étudiants par promotion avec un budget de 108.000 euros.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *