Fermeture des frontières : Plus de 45.000 MRE ont regagné leur pays de résidence

Fermeture des frontières : Plus de 45.000 MRE ont regagné leur pays de résidence

La ministre chargée des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nezha El Ouafi, a affirmé lundi à la Chambre des représentants que 45.309 MRE qui se trouvaient au Royaume au moment de la fermeture des frontières à cause de la pandémie Covid-19 ont pu rejoindre leurs pays de résidence.

Ces retours ont été organisés par les représentations diplomatiques étrangères, a affirmé la ministre. Mme El Ouafi a expliqué que le ministère a mis en place une commission centrale chargée d’accompagner les MRE dont la présence sur le territoire national coïncidait avec la fermeture des frontières, et de veiller à ce que le plus grand nombre d’entre eux soit inclus dans les voyages spéciaux organisés par les pays étrangers à travers leurs ambassades et consulats et ce, sous la supervision des autorités marocaines. D’autres MRE devraient prochainement regagner leurs pays de résidence à travers les voyages aussi bien aériens que maritimes initiés par les ambassades et consulats étrangers, avec une accélération de la fréquence de ces voyages de la part de la partie marocaine, a-t-elle indiqué.

La ministre a aussi précisé que des voyages maritimes sont prévus les 13 et 20 juillet et devront permettre le retour de près de 1.800 citoyens marocains dans leurs pays de résidence. Concernant le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger, Mme El Ouafi a affirmé que jusqu’au 1er juillet, 10.744 citoyens sont rentrés au pays à bord de plus de 74 vols. L’opération de rapatriement a été initiée par étapes et a été accélérée depuis la mi-mai, après des indices de contrôle de la situation épidémiologique dans le Royaume et le renforcement du système de santé et des capacités hospitalières destinées à assurer la sécurité sanitaire des citoyens.

L’organisation de cette opération dépend également de l’ouverture des frontières maritimes, terrestres et aériennes du Royaume et des pays impliqués dans l’opération, notamment européens, ainsi que des mesures prises par les pays de transit et leur volonté de coopérer dans l’organisation de cette opération pour qu’elle se déroule dans de bonnes conditions, a-t-elle relevé. Par ailleurs, la ministre a signalé l’élaboration d’un plan d’action urgent qui comprend plusieurs mesures administratives, sociales et économiques proactives et urgentes, à court et à moyen termes, destiné à accompagner et à soutenir les MRE en situation difficile ou vulnérable.

Ces mesures portent essentiellement sur la création d’un espace numérique dédié aux MRE sur les diverses plateformes numériques des établissements publics et des collectivités territoriales, le renforcement de la protection et du soutien social de cette catégorie et la création d’une commission technique ministérielle devant accompagner la crise de Covid-19 et ses implications pour la diaspora dans les pays d’accueil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *