Société

Fonds des Nations Unies pour la population: Les jeunes au centre de l’agenda du développement post 2015

© D.R

«En élaborant une déclaration d’engagement, nous visons non seulement les jeunes, mais aussi les décideurs». Ainsi s’est exprimée, vendredi à Rabat, Jihad Zahir, membre du réseau Y-Peer pour le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), à l’occasion de la Journée mondiale de la population. Encore faut-il peser de tout son poids pour faire valoir ce document élaboré suite à la consultation nationale sur les priorités et aspirations des jeunes marocains dans l’agenda du développement post 2015.

Pour concevoir cette déclaration, une soixantaine de jeunes de plusieurs villes du Maroc ont été consultés. Un comité restreint de six membres a également été constitué pour assurer le suivi ; toutes les candidatures à ce groupe étant les bienvenues.
Cependant, la population juvénile reproche l’absence d’objectifs qui devaient lui être dédiés par le groupe ouvert de travail ayant présenté le premier draft, consacré à la cause de cette population, à l’Assemblée générale de l’ONU. «Nous devons continuer notre plaidoyer. C’est pourquoi nous allons organiser d’autres consultations auprès des jeunes cette année», martèle Manal Benkirane, chargée de programme chez le Fonds des Nations Unies pour la population, qui a choisi de célébrer l’événement sous le thème: «Investir dans les jeunes». Pour la représentante de ce fonds au Maroc, il importe d’assurer un investissement à cette tranche sociale pour améliorer la vie des générations futures. «Les jeunes en bonne santé, instruits, productifs et pleinement engagés sont plus résistants. Ils peuvent contribuer à l’essor de leur communauté et déterminer leur avenir», a détaillé Mieko Yabuta qui a rappelé que les jeunes de moins de 25 ans représentent près de la moitié de la population marocaine. «C’est pour cela qu’ils devront occuper une place centrale dans les politiques gouvernementales et dans l’agenda futur de développement», a enchaîné la représentante du FNUAP qui a indiqué qu’une campagne sera étalée sur une année pour promouvoir la contribution des jeunes au développement. De plus, un programme devrait, selon elle, être adopté par les Etats membres de l’ONU dont le Sommet se tiendra en septembre 2015. Les discussions sur les priorités pour le développement serviront d’outils de plaidoyer pour influencer l’agenda post 2015.  Ceci étant, ladite déclaration trace les priorités et aspirations de la jeunesse marocaine pour les objectifs de développement au-delà de 2015 en matière de santé sexuelle et reproductive et d’égalité entre les sexes, d’éducation et emploi et de gouvernance et participation.
 

Articles similaires

Société

Plus de 8.000 Marocains ont obtenu la nationalité française en 2023

Les Marocains dominent la liste des étrangers ayant acquis la nationalité française,...

Société

La CMR lance son nouveau portail électronique

Le lancement du nouveau portail électronique de la Caisse marocaine des retraites...

Société

Plus de 10.000 concours mis en ligne de janvier 2022 au 21 juillet 2024

Depuis le lancement du site Emploi-public.ma jusqu’au 21 juillet 2024, 25.645 concours...

SociétéUne

Les violences faites aux femmes en débat à Beni Mellal

Le Royaume dispose d’un arsenal législatif, juridique et organisationnel important pour endiguer...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus