Frais de scolarité : Amzazi demande la médiation des associations des parents d’élèves

Frais de scolarité : Amzazi demande la médiation des associations des parents d’élèves

Le bras de fer se poursuit entre les parents d’élèves et les écoles privées au sujet de la réduction des frais de scolarité du 3ème trimestre.

Les associations des parents d’élèves ont ainsi saisi le ministre de l’éducation nationale Saaid Amzazi pour trancher cette question. Une réunion entre le ministre et les présidents de la Fédération nationale des associations des parents et tuteurs d’élèves, de la Fédération nationale marocaine des associations des parents d’élèves, de la Confédération nationale des associations des parents d’élèves et leurs tuteurs et du Conseil national des associations des parents d’élèves s’est tenue lundi après-midi. Lors de cette rencontre, le ministre a appelé les représentants à jouer le rôle de médiateur pour rapprocher les points de vue entre les établissements privés et les familles, compte tenu de la situation financière des deux parties en ces circonstances exceptionnelles de propagation de la Covid-19.

Sur sa page Facebook, le ministre a assuré qu’il va intervenir auprès des autorités compétentes afin d’apporter une assistance aux employés du secteur privé touchés par les répercussions de la pandémie, notamment les éducatrices, chauffeurs et cuisiniers entre autres.

Cette réunion a également permis d’informer les associations des mesures prises afin d’assurer la continuité pédagogique pour tous les élèves dans les meilleures conditions en mettant l’accent sur l’aspect organisationnel des examens du baccalauréat. Lors de cette réunion, M. Amzazi a évoqué «les relations tendues entre les familles et les établissements d’enseignement privé». Il a fait savoir à ce sujet que son département a l’intention d’associer les instances représentant les associations des parents d’élèves dans l’élaboration des textes d’application pour la mise en œuvre des dispositions pertinentes de la loi-cadre.

Pour rappel, le ministre avait tenu une rencontre vendredi dernier avec le président et le président d’honneur de la Ligue de l’enseignement privé. La Ligue avait ainsi été informée des directives adressées aux directeurs des académies régionales d’éducation et de formation pour jouer un rôle de médiateur en vue de résoudre la problématique des frais de scolarité suite à l’arrêt des cours présentiels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *