Généralisation de la couverture sociale : Un méga-chantier !

Généralisation de la couverture sociale :  Un méga-chantier !

La réforme de la protection sociale se fera de manière progressive sur une période de 5 ans

L’année 2021 sera marquée par le lancement d’une réforme sociétale de grande envergure portant sur la généralisation progressive de la couverture sociale. Cette réforme consacre une couverture sociale au profit de tous les Marocains à travers la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) d’ici la fin 2022, des allocations familiales, en plus de la généralisation de la retraite en faveur de la population active et de l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

Pour accompagner cette importante réforme, il sera procédé à une refonte du cadre législatif et réglementaire régissant la protection sociale ainsi que la mise à niveau des structures hospitalières et l’organisation de la filière des soins. Ainsi, la généralisation de la couverture sociale universelle se déclinera selon 4 axes. Le premier porte sur l’extension d’ici la fin 2022 de la couverture médicale obligatoire afin que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’assurance maladie de base. Le second axe porte sur la généralisation des allocations familiales qui bénéficieront à près de 7 millions d’enfants en âge de scolarité, au profit de 3 millions de familles.

Il est également prévu l’élargissement de la base d’adhérents au système de retraite en y incorporant près de 5 millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension. Enfin, le quatrième axe s’articule autour de la généralisation de l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des personnes ayant un emploi régulier. Le déploiement de cette réforme se fera de manière progressive, sur une période de 5 ans en deux phases. La première s’étale de 2021 à 2023 et porte sur la généralisation de l’AMO et des allocations familiales. La seconde prend effet de 2023 à 2025 et concerne la généralisation de la retraite et de l’indemnité pour perte d’emploi.

La généralisation de l’AMO d’ici la fin 2022

La généralisation de l’Assurance maladie obligatoire qui est prévue d’ici la fin de l’année 2022 consiste à mettre en place une couverture médicale universelle qui intègre les bénéficiaires du Ramed, les catégories des professionnels, les travailleurs indépendants et les personnes non salariées qui exercent une activité libérale. Pour cela, il sera procédé à une refonte du Ramed et l’achèvement de la mise en œuvre de la couverture sociale des catégories précédemment citées. Cette réforme a pour objectif d’assurer une complémentarité entre le secteur public et le secteur privé tout en veillant à une équité en matière d’accès aux soins de santé. Plusieurs mesures d’accompagnement sont prévues pour la réussite de ce grand chantier. Parmi ces mesures figure la révision de la loi 65-00 portant code de la couverture médicale de base et de la loi 98-15 relative à l’AMO pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité libérale. Cette révision est destinée à accélérer la couverture médicale de ces catégories et ce à travers la fixation des revenus forfaitaires pour les cotisations et à instaurer une assurance maladie obligatoire au profit des populations démunies bénéficiant actuellement du Ramed avec un système de tiers payant pour la prise en charge médicale à leur profit. Une refonte profonde du système de santé est primordiale. Celle-ci doit porter sur l’amélioration de l’offre de soins, la mise en place d’une politique innovante et incitative en matière de ressources humaines ainsi que la mise en place d’un système d’information intégré qui permettrait un suivi précis de chaque patient.

Un système de retraite obligatoire pour les personnes actives occupées

Outre la généralisation des allocations familiales sous formes d’aides forfaitaires mensuelles, la retraite sera généralisée au profit de la population active. Elle sera déclinée à travers la mise en place d’un système de retraite obligatoire pour les personnes actives occupées, sur la base d’un régime contributif. Il faut aussi signaler la généralisation de l’indemnité pour perte d’emploi à l’ensemble de la population ayant un emploi régulier. Celle-ci sera accompagnée d’un allègement des conditions d’éligibilité pour améliorer son taux de bénéfice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *