Généralisation de la protection sociale : Policy Center décortique les mécanismes et moyens de la mise en œuvre de ce chantier

Généralisation de la protection sociale  : Policy Center décortique les mécanismes et moyens de la mise en œuvre de ce chantier

La mise en œuvre du grand chantier de généralisation de la protection sociale constitue une priorité nationale et une responsabilité partagée entre l’Etat, les collectivités territoriales, les établissements et entreprises publics et du secteur privé ainsi que les représentants de la société civile et de simples citoyens.

C’est du moins ce qui ressort d’une rencontre-débat, dont les travaux se sont tenus en ligne, mardi 11 mai, autour du thème «Mécanismes et moyens de la mise en œuvre du chantier de généralisation de la protection sociale au Maroc». Dirigé par Imane Lahrich, responsable à Policy Center for the New South (PCNS), ce débat s’inscrivait dans le cadre de l’émission hebdomadaire intitulée «Les Mardis du PCNS». C’était l’occasion de mettre en avant l’une des premières étapes franchies pour le projet de généralisation de la protection sociale avec la signature mi-avril, devant SM le Roi Mohammed VI, de trois conventions-cadres portant sur la généralisation de l’assurance-maladie obligatoire (AMO) de base, au profit des professionnels et travailleurs indépendants, les personnes non-salariés exerçant une activité privée, les agriculteurs et les artisans. Ainsi, «ce grand chantier sociétal nécessite la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs concernés», a indiqué Boutaina Falsy, consultante en politiques sociales.

Cet ambitieux projet s’adresse à toutes les catégories socio-professionnelles avec son but noble d’assurer une stabilité sociale et redonner confiance aux citoyens marocains grâce à des systèmes et des programmes sociaux leur permettant de se prémunir contre la perte de revenu,… Ce qui permettra, selon Mme Falsy, de contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie, qui va avoir des effets positifs sur la croissance économique et le développement humain. «La réalisation des objectifs tracés dans le cadre de la loi-cadre sur la généralisation de la protection sociale et conformément à la vision royale aura des effets positifs sur l’amélioration de l’indice de développement humain», a-t-elle souligné.

D’un autre côté, Mme Falsy a appelé à la sensibilisation de toutes les catégories de personnes ciblées sur l’importance de ce chantier en vue d’aider à la réalisation des objectifs de ce projet de généralisation prévu à l’horizon de cinq ans. Elle a encouragé l’implication de toutes les parties, notamment les partenaires sociaux, les instances d’encadrement et la tutelle selon les secteurs d’activité des professionnels, à cette campagne visant à mieux sensibiliser et informer sur les dispositions de ce projet. Mme Falsy a appelé ainsi tout un chacun à jouer efficacement son rôle à faire aboutir ce projet dans le délai fixé de cinq ans.

Dans ce cens, l’intervenante a fait part de la nécessité pour les acteurs économiques de prendre conscience de l’importance de leur rôle de garantir les droits des travailleurs et de contribuer à la lutte contre l’informel, faisant remarquer que cette réforme de protection sociale est bénéfique au niveau économique, dans la mesure où «elle peut conduire à des gains de productivité».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *