Grand Agadir : Les espaces verts et les parcours golfiques arrosés par les eaux usées

Grand Agadir : Les espaces verts et les parcours golfiques arrosés par les eaux usées

Pour contribuer à la préservation de l’équilibre hydrique de la région

La Régie autonome multiservices d’Agadir (RAMSA) a procédé dernièrement à la mise en service de la première tranche du projet de réutilisation des eaux usées épurées pour l’arrosage des espaces verts et des parcours golfiques du Grand Agadir. En effet, lors des dernières décennies, la région Souss- Massa a été fortement influencée par la rareté de l’eau qui devient un phénomène récurrent. Le recours aux eaux non conventionnelles, notamment la réutilisation des eaux usées épurées, constitue une alternative pour contribuer à la préservation de l’équilibre hydrique de la région. Dans ce sens, la Ramsa a consenti des investissements importants pour la collecte, le transfert et le traitement des eaux usées du Grand Agadir en vue de leur réutilisation. «La Ramsa continue ainsi de se mobiliser davantage pour atténuer l’impact de la pénurie d’eau et épouser parfaitement les objectifs et les orientations tracés par les autorités locales afin de valoriser les eaux épurées et restreindre le recours à l’eau potable et aux eaux de forage pour l’arrosage des espaces verts. L’objectif tracé est d’atteindre un taux de valorisation des eaux usées épurées de 60% à l’horizon de 2025», souligne un communiqué de la Ramsa.

La mise en service depuis 2010 de la station de traitement M’zar qui constitue le maillon principal de ces investissements de la partie Sud d’Agadir a permis d’assurer un potentiel annuel de 11 million de m3 en eaux épurées et permettra d’atteindre le besoin en arrosage des golfs et espaces verts du Grand Agadir pour une superficie globale estimée à 1.000 ha. La distribution des eaux épurées produites à ces utilisateurs potentiels sera assurée à travers l’infrastructure principale suivante : une station de traitement tertiaire aux UV de capacité 30 000 m3/jour, trois réservoirs de capacités 2.500 m3, 3.500 m3 et 7.000 m3, un réseau d’adduction et de distribution sur un linéaire de 84 km, et deux stations de pompage de capacités 245 l/s et 195 l/s Ce projet ambitieux de réutilisation, dont le montant global s’élève à 150 millions DH, est le fruit d’un partenariat conclu en 2018 entre le ministère de l’intérieur (40 MDH), le secrétariat d’Etat chargé de l’eau (40 MDH) et la Ramsa (70 MDH). Il enregistre actuellement un taux d’avancement de l’ordre de 61%.

A travers ces réalisations, une première mise en service de la partie gravitaire du réseau de distribution a permis de desservir déjà une superficie d’environ 500 ha par la livraison de l’eau épurée à quatre établissements golfiques (13.000 à 20.000 m3/j) et par la mise à disposition de ces eaux au niveau de la commune d’Inzegane. La mise en service de la première tranche du réseau bas service permettra la mise à disposition des eaux épurées au niveau des bornes de livraison implantées à l’avenue Mohammed V, Entrée Bensergao, Barreau Est-Ouest, Bd Hassan II, couvrant le besoin en arrosage des espaces verts d’environ 50 ha. Notons que le programme de réalisation de l’infrastructure précitée se poursuit en 2021 et 2022 dans le but de couvrir les différents espaces verts liés à la deuxième tranche du réseau bas service et au réseau haut service situés aux communes du Grand Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *