Société

Hajj 1445 : Lancement de l’identité numérique

© D.R

L’identité numérique des pèlerins permet aux pèlerins de prouver leur identité, par voie électronique, via les plateformes «Absher» et «Tawakkalna». Le ministère de l’intérieur saoudien a annoncé une peine pouvant atteindre 10.000 riyals pour toute personne qui est appréhendée sans permis de Hajj.

Le ministère de l’intérieur saoudien a annoncé le lancement de l’identité numérique, un service dédié aux pèlerins arrivant au Royaume d’Arabie Saoudite par le biais d’un visa délivré au titre du Hajj 1445. L’identité numérique des pèlerins, développée en collaboration avec les ministères des affaires étrangères et du Hajj et de la Omra, ainsi que l’Autorité saoudienne des données et de l’intelligence artificielle, permet aux pèlerins de prouver leur identité, par voie électronique, via les plateformes «Absher» et «Tawakkalna», et ce lors de leurs voyages, améliorant ainsi la qualité des services qui leur sont offerts et enrichissant leur expérience. Selon le ministère de l’intérieur, le lancement de ce service d’identité numérique a pour but d’atteindre les plus hauts standards de qualité en matière de services et de suivre l’évolution numérique dans l’octroi de ces services pendant leur séjour au Royaume. Dans le même contexte, le ministère de l’intérieur, représenté par la Direction générale des passeports, a lancé un cachet spécial pour les bénéficiaires de l’initiative «Route de La Mecque», doté de l’identité visuelle de l’initiative. Ce cachet est offert aux bénéficiaires dans des salons aménagés dans onze aéroports de sept pays adhérant à l’initiative, dont le Maroc. De même, les autorités gouvernementales déploient tous leurs efforts pour garantir la sécurité et la sûreté des pèlerins. C’est ainsi que le ministère de l’intérieur saoudien a annoncé le début de l’application de la sanction pour violation des règles et instructions du Hajj sans permis, une peine pouvant atteindre 10.000 riyals pour toute personne qui est appréhendée sans permis de Hajj, qu’elle soit citoyenne ou résidente. Dès l’approche de la saison du Hajj, toutes les autorités chargées de la sécurité intensifient leur surveillance pour repérer les fausses annonces relatives au Hajj qui induisent en erreur les pèlerins, tout en les rendant vulnérables à la fraude. Le ministère saoudien de l’intérieur a mis en garde contre ces annonces trompeuses, tout en resserrant l’étau sur les fraudeurs et trafiquants de campagnes. Aussi, les autorités ont exhorté les citoyens et les résidents à ne pas répondre aux fausses annonces via les sites de médias sociaux concernant l’accomplissement du Hajj pour d’autres personnes, l’obtention et la distribution du sacrifice de l’Aïd pour les pèlerins, la vente de bracelets du Hajj, la garantie de transports et d’autres annonces trompeuses à des fins de fraude par le biais de fausses personnes et institutions, affirmant que des pénalités prévues par la loi seront appliquées.

Articles similaires

Société

Guercif: Campagnes de sensibilisation à l’importance des 1.000 premiers jours de la vie d’un enfant

Quelque 495 femmes de la province de Guercif ont bénéficié de campagnes...

Société

Partenariat entre la Fondation Noufissa Pharma 5, le HCR et l’AMPF

En vertu de ce partenariat tripartite, la Fondation Noufissa Pharma 5 s’engage...

Société

HCP : Le niveau de vie des Marocains en amélioration

Le niveau de vie moyen par personne est passé de 15.876 DH...