Société

Hommage au lycéen victime des kamikazes

Les élèves, les professeurs du lycée Mohammed V à Casablanca et plusieurs personnalités de la société civile ont été mercredi au rendez-vous avec la cérémonie en hommage à feu Tayeb Khammal, âgé de 18 ans, victime des attentats terroristes ayant secoué la capitale économique du pays le vendredi 16 mai.
Si le destin a voulu que Tayeb laisse son âme après avoir été blessé au restaurant de la Casa de Espana, en compagnie de son père Abdelouahed Khammal, mort immédiatement après l’attentat, ses camarades de l’établissement profondément touchés par le drame font savoir par cette initiative que le jeune défunt restera toujours vivant et ne l’oublieront jamais. «Il était très discipliné avec ses professeurs et ses camarades.
Un très bon élève. Bon comme son nom l’indique en arabe (Tayeb). Son image restera gravée dans la mémoire des élèves de sa promotion et l’ensemble du personnel de l’établissement scolaire», affirme une camarade de classe détenant avec ses camarades une banderole à l’entrée du lycée dénonçant les actes terroristes ayant frappé Casablanca et rendant hommage au jeune défunt Tayeb. La cérémonie a été présidée par le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse qui a appelé, dans une allocation prononcée à cette occasion, les élèves à oeuvrer pour consolider les liens de fraternité et préserver les institutions scolaires.
Après avoir présenté ses vives condoléances à la famille et aux camarades du défunt, et à travers eux, à l’ensemble des élèves marocains, le ministre qui a rappelé à l’assistance avec fierté qu’il était maître d’internat dans le même lycée pendant les années soixante, a indiqué que l’école marocaine a toujours constitué un lieu qui a su inculquer le sens de la vie, de la vertu et de l’espoir en l’avenir, mettant en exergue le rôle de l’école marocaine dans la formation d’hommes et de femmes qui ont enseigné aux élèves les valeurs de l’humanisme contribuant, ainsi, à protéger la société de l’ignorance.  Dans ce sens, M. El Malki a également rappelé l’initiative entreprise par son département, après les attentats terroristes du 16 mai de consacrer une séance dans tous les établissements scolaires pour débattre du terrorisme, phénomène étranger à la société marocaine, caractérisée par la tolérance, la paix, la stabilité et la cohabitation entre les civilisations et les religions.
Lors de cette manifestation, à laquelle ont pris part également sa mère, ses sœurs et d’autres membres de sa famille, il a été décidé d’accorder à feu Tayeb Khammal, à titre posthume, un baccalauréat honoraire et de baptiser son nom à un amphithéâtre du Lycée Mohammed V, où le défunt poursuivait ses études, en terminale.

Articles similaires

SociétéUne

Inauguration du nouvel abattoir de Rabat et régions

Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et...

SociétéUne

Académie Hassan II des sciences et techniques : Un agrément Royal pour la nomination de sept nouveaux membres

Les nouveaux membres de l’Académie seront officiellement installés lors de la prochaine...

SociétéUne

Colloque international CUE-Tanger : Une 3ème édition sous le thème de la RSE et du développement durable

Ce nouveau rendez-vous s’assigne pour objectif principal de créer un espace d’échange...

SociétéUne

L’Usaid attribue 8 millions de dollars à l’Unicef

L’Unicef vient d’annoncer la mise en œuvre d’un nouveau programme mené en...