Société

Immigration : Le recrutement des travailleurs marocains en Espagne pourrait baisser

L’Espagne pourrait limiter le recrutement prévu de travailleurs étrangers dans plusieurs pays notamment le Maroc et le Sénégal. C’est ce que vient d’annoncer le nouveau ministre espagnol du travail et de l’immigration Celestino Corbacho. Dans un entretien publié dimanche par le quotidien espagnol «El Pais », M.Corbacho a précisé qu’ il fallait réviser  le système d’embauche dans les pays d’origine et de donner la préférence du travail aux chômeurs affectés en Espagne par le ralentissement économique. Face à l’arrivée en masse de clandestins en provenance notamment d’Afrique subsaharienne, le gouvernement espagnol a mis en place un système d’embauche «à la source» dans les pays d’origine. L’objectif étant de promouvoir une «immigration légale encadrée».  Le président du gouvernement espagnol,  José Luis Rodriguez Zapatero avait déjà annoncé le 8 avril que son pays allait mettre en place de nouvelles formules pour encourager les immigrés au chômage à retourner dans leurs pays d’origine. Pour inciter les immigrés au chômage à retourner dans leurs pays, le président espagnol avait suggéré de mettre à profit des allocations de chômage à ces travailleurs ou la concession de microcrédits. En outre, M.Zapatero avait affirmé que les immigrés qui veulent s’installer en Espagne doivent avoir un contrat de travail et entrer dans le pays de manière légale. «Nous continuerons à améliorer les contrôles des entrées, les expulsions et les rapatriements», avait t-il déclaré. Depuis 2007, la crise de l’immobilier en Espagne a affecté de nombreux travailleurs immigrés.  A ce sujet, les experts de la banque BBVA ont estimé qu’entre 330.000 et 450.000 employés dans ce secteurs dont des dizaines de Marocains vont perdre leur emploi durant les deux prochaines années. Selon le secrétariat d’état espagnol en charge de l’immigration, l’Espagne comptait début 2008, quelque 648.735 Marocains établis régulièrement. Plusieurs  ONGs actives dans le domaine de l’immigration chiffrent entre 200.000 et 300.000 personnes le nombre de Marocains en situation irrégulière vivant en Espagne.

Articles similaires

RégionsSociété

Caravanes médicales pluridisciplinaires au profit des populations de Tata

Plus de 1.500 personnes ont bénéficié des prestations de plusieurs caravanes médicales...

RégionsSociété

La compétitivité et l’attractivité touristique de Larache en débat

Cette rencontre a connu la présentation d’une série de projets visant à...

Société

Formation des moniteurs des auto-écoles : La Narsa et l’OFPPT s’allient

Deux conventions de partenariat portant sur la mise en place de programmes...

SociétéUne

55.000 tablettes pour la formation des enquêteurs et la collecte des données

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) projette d’acquérir 55.000 tablettes Android avec 12.000...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux