Impact de la pandémie sur la sécurité routière : Le nombre de morts passe sous la barre des 3.000 en 2020

Impact de la pandémie sur la sécurité routière : Le nombre de morts passe sous la barre des 3.000 en 2020

Moins de tués, moins d’accidents, moins de blessés. Le bilan de la sécurité routière en 2020 a été exceptionnellement satisfaisant.

L’analyse des statistiques provisoires de l’année 2020 par comparaison aux données de l’année 2019 fait ressortir une baisse de 18,03% des tués. Un total de 2.774 personnes sont mortes sur les routes en 2020. Le nombre annuel de morts n’était auparavant jamais passé sous la barre des 3.000. Le nombre des accidents mortels est lui aussi en net recul avec 2.499 accidents, soit une diminution de 16,98%. Les accidents corporels ont baissé de 17,06% par rapport à 2019 en s’établissant à 85.208.

Les blessés graves ont enregistré la plus forte baisse (- 22,31%) en se chiffrant à 6.539. Pour leur part, les blessés légers qui se sont établis à 112.516 ont régressé de 19,20%. Il faut signaler que la baisse de tous les indicateurs de la sécurité routière en 2020 par comparaison à l’année 2019 s’explique par la réduction du trafic routier qui résulte de la crise sanitaire engendrée par la Covid-19. En effet, la mise en place des mesures de confinement sanitaire à partir du 20 mars 2020 a réduit la mobilité des personnes au strict minimum, ce qui a entraîné une forte diminution des risques routiers.

Tous les indicateurs en baisse au mois de décembre

Les statistiques provisoires du mois de décembre 2020 par comparaison à celles de décembre 2019 font ressortir une baisse de 14,40% des tués qui se sont chiffrés à 220 dont 56 piétons (25,4% de l’ensemble des tués) et 94 usagers des 2 et 3 roues (42,73%). Les accidents mortels ont chuté de 10,18% en s’établissant à 203. Il en va de même pour les accidents corporels qui ont baissé de 1,07% en se chiffrant à 8.620. Pour leur part, les blessés graves ont régressé de 7,44% (597). Les blessés légers qui se sont chiffrés à 11.253 ont diminué de 1,34%. Quant aux victimes des accidents de la route, les usagers vulnérables (piétons et usagers des deux et trois roues) restent la catégorie la plus touchée enregistrant 68,2% des tués, suivie des usagers des voitures de tourisme qui constituent près de 25,9% de l’ensemble des tués au titre du mois de décembre.

Ces trois principales catégories d’usagers de la route cumulent près de 94,1% de l’ensemble des tués. Les piétons et les usagers des voitures de tourisme ont enregistré respectivement des diminutions du nombre de tués de -39,78% et -1,72%. En revanche, les usagers des deux roues ont enregistré une augmentation de +30,56% des tués. Les autres catégories d’usagers, dont les effectifs sont moins importants, ont marqué des évolutions disparates : les usagers des poids lourds (-1 tué), les usagers des taxis (-1 tué), les usagers des autobus (-1 tué), les usagers des autocars (-21 tués), les usagers des charrettes (+2 tués) et les usagers des engins agricoles (+1 tué).

Tués : des hausses qui varient entre 7,41% et 500% dans 5 régions

Concernant le nombre des tués, 5 régions ont connu des augmentations variant entre 7,41% dans la région de Casablanca-Settat et 500% dans la région de Guelmim-Oued Noun (+5 tués : 6 tués en décembre 2020 au lieu de 1 tué en décembre 2019). Par contre, 6 régions ont affiché des baisses du nombre des tués variant entre -8,33% dans la région de Souss-Massa et -75,61% dans la région de Fès-Meknès. La région de Laâyoune-Sakia El Hamra a enregistré une stagnation de cet indicateur. S’agissant des accidents, il est à noter que 7 régions ont enregistré des diminutions du nombre des accidents variant entre -0,07% dans la région de Rabat-Salé-Kénitra et -43,90% dans la région de Dakhla-Oued Eddahab.

Par contre, 5 régions ont affiché des augmentations des accidents variant entre 0,77% dans la région de Béni Mellal-Khénifra et 12,24% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. S’agissant des blessés graves, 5 régions ont enregistré des baisses variant entre -11,90% dans la région de l’Oriental et -38,38% dans la région de Fès-Meknès. Par contre, 5 autres régions ont affiché des augmentations du nombre de blessés graves variant entre +3,85% dans la région de Souss-Massa et 33,33% dans la région de Dakhla-Oued Eddahab (+1 blessé grave). Les régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Darâa-Tafilalt ont enregistré une stagnation de cet indicateur. Pour ce qui est des blessés légers, 7 régions ont connu des baisses variant entre -0,69% dans la région de Casablanca-Settat et -28,57% dans la région de Darâa-Tafilalt. Par contre, 5 régions ont affiché des augmentations des nombres des blessés légers variant entre 0,15% dans la région de Marrakech-Safi et 21,36% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Bilan 2020 de la DGSN

Baisse de plus de 18% des accidents de la circulation

Dans son bilan annuel qui avait été publié au mois de décembre 2020, la Direction générale de la sûreté nationale avait révélé une baisse significative des divers indicateurs de la sécurité routière liés aux mesures préventives et aux dispositifs de sécurité instaurés dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Selon le bilan publié au titre de l’année 2020, 58.785 accidents physiques de la circulation ont été enregistrés contre 70.915 en 2019, soit une baisse de plus de 18%. Il en va de même pour le nombre de morts en périmètre urbain, qui a chuté de 26,40% en 2020 en comparaison avec l’année 2019. Cette tendance baissière avait également été observée au niveau du bilan des opérations de contrôle routier, avec 454.399 procès d’infractions au Code de la route en 2020 contre 567.714 en 2019, soit une baisse d’environ 20%. La même baisse a été observée concernant les procès d’infractions et des amendes forfaitaires et transactionnelles, qui sont passés de 1.456.517 en 2019 à 1.176.954 en 2020.

Articles similaires

1 Comment

  1. Salma

    Sauf que rien ne change au niveau du comportement des conducteurs. Le simple fait de marquer un passage piéton, de s’arrêter au feu orange au lieu de le brûler changera pas mal.

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *