970x250

Implants cochléaires : Bilan positif pour le programme «Nasmaa»

Implants cochléaires : Bilan positif pour le programme «Nasmaa»

Il cible sur 2 ans plus de 800 enfants sourds âgés de 5 ans ou moins

Une année après son lancement, le programme «Nasmaa» dresse son bilan. Lancé par le ministère de la solidarité, de l’insertion sociale et de la famille en coopération avec la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, ce programme d’implants cochléaires destiné aux enfants, issus de familles défavorisées, affiche des résultats très encourageants. Les différents intervenants dans la mise en œuvre de ce projet ont salué, mercredi à Rabat, le bon déroulement de cette campagne, à l’occasion de la visite effectuée par la ministre de la solidarité, Aouatif Hayar, à la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds et au service ORL et chirurgie cervico-faciale de l’hôpital des spécialités, relevant du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Sina de Rabat. Le programme, cible sur 2 ans plus de 800 enfants sourds à l’échelon national, âgés de 5 ans ou moins, issus de familles défavorisées détentrices de la carte Ramed.

Cette campagne, dont la contribution du ministère est de 10 millions de dirhams, a été mise en œuvre avec l’appui de plusieurs institutions publiques dont la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT), l’Office chérifien des phosphates (OCP) et l’Agence marocaine de presse (MAP). Ce programme prend en charge des enfants sourds, depuis l’intervention chirurgicale pour l’implantation cochléaire au suivi de l’état de santé des bénéficiaires, notamment à travers les services d’orthophonie et de rééducation auditive. Les enfants remplissant les conditions requises peuvent s’inscrire auprès du centre d’orientation et d’assistance aux personnes en situation de handicap relevant de la délégation provinciale de l’Entraide nationale le plus proche ou auprès de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds.

A noter que l’âge de l’enfant, la situation sociale de sa famille et les résultats de l’examen médical demeurent trois considérations essentielles pour pouvoir bénéficier de ce programme national permettant l’implantation cochléaire, selon le classement de la liste d’attente. Le ministère de la solidarité ambitionne, à présent, d’élargir le nombre de bénéficiaires, notamment grâce aux 500 millions de dirhams accordés par le gouvernement au profit des personnes en situation de handicap.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.