Instagram et Sourire de Reda lancent une campagne nationale contre le harcèlement en ligne

Instagram et Sourire de Reda lancent une campagne nationale contre le harcèlement en ligne

62% des jeunes ont été victimes d’intimidations au Maroc

Instagram et Sourire de Reda lancent une campagne nationale de sensibilisation pour lutter contre le harcèlement en ligne. Cette campagne intitulée «Click & Protect» met en évidence l’ampleur que prend aujourd’hui la cyberintimidation. Des études menées par Sourire de Reda ont révélé que 62% des jeunes marocains ont été, à un moment ou à un autre, victimes d’intimidations ou d’un harcèlement en ligne. 58,5% des jeunes interrogés ont été témoins d’un acte de violence contre quelqu’un et 47,7% d’entre eux ont admis être eux-mêmes à l’origine de tels actes de violence. Cette campagne s’efforce de sensibiliser les utilisateurs des médias sociaux à l’impact néfaste du harcèlement en ligne, tout en proposant un riche arsenal d’outils anti-harcèlement disponibles sur Instagram.

Ces outils aident ainsi les gens à mieux protéger leurs comptes contre les intimidateurs et contre les contacts indésirables. La campagne «Click & Protect» repose sur la publication de vidéos informatives créées par le comité des jeunes de Sourire de Reda, qui seront présentées sur la page Instagram de Sourire de Reda (@souriredereda), ainsi que sur la publication d’un livre électronique consolidé qui compile différentes données et statistiques. Des numéros d’assistance gratuits et confidentiels seront également accessibles aux jeunes de moins de 18 ans à travers tout le Maroc. En outre, des outils électroniques permettront de prévenir et de protéger les personnes contre le harcèlement en ligne : certains de ces outils sont disponibles sur Instagram et comprennent des fonctionnalités de blocage, de signalement, de restriction, de mise en sourdine et de restriction de commentaires. Il existe actuellement plus d’une douzaine d’outils et de pistes d’action qui sont mis à la disposition des utilisateurs d’Instagram pour les aider à contrer et à signaler toute forme de harcèlement en ligne. Le cyberharcèlement peut avoir des conséquences désastreuses sur les jeunes qui en sont victimes.

Ces derniers peuvent souffrir de difficultés de concentration, et de problèmes de sommeil, dans la mesure où les attaques ont lieu le plus souvent le soir. Cela peut aussi se traduire à l’école par un absentéisme marqué et une baisse de rendement scolaire. L’estime de soi de la victime s’affaiblit très vite car elle finit par penser que le monde entier est contre elle ou a une mauvaise image d’elle. Elle peut finir par s’isoler de plus en plus, fuyant tous les lieux de rencontre avec d’autres jeunes (sport, fêtes, activités de groupe). Elle peut aussi s’adonner à des comportements destructeurs tels que l’automutilation ou souffrir de troubles alimentaires (manger trop ou pas assez). L’impact dévastateur du cyberharcèlement sur la victime peut malheureusement la conduire dans bien des cas au suicide.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *