Journée mondiale de la santé : Les sages-femmes et le personnel infirmier à l’honneur

Journée mondiale de la santé : Les sages-femmes et le personnel  infirmier à l’honneur

Le personnel infirmier et les sages-femmes démontrent un dévouement, un engagement et un travail acharné à tous les niveaux de la pyramide des soins.

«Soutenez les sages-femmes et le personnel infirmier», tel est le thème de la Journée mondiale de la santé célébrée par le Royaume mardi 7 avril à l’instar de la communauté internationale, et qui marque l’anniversaire de la création de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette journée coïncide cette année avec la lutte acharnée dont fait preuve le personnel de la santé pour lutter contre le Covid-19.
Cette année l’hommage a été rendu aux sages-femmes en reconnaissance de leur rôle essentiel pour garder le monde en bonne santé, ainsi que le corps médical, personnel infirmier, et les autres agents de santé.
Selon un communiqué du ministère de la santé, «à l’heure actuelle, le travail de ces millions de personnes est plus visible que jamais, alors que le monde est confronté aux défis de l’épidémie de Covid-19. Les professionnels de santé, y compris le personnel infirmier et les sages-femmes, travaillent sans relâche jour et nuit pour prendre en charge les patients atteints de Covid-19 et sauver des vies, mais aussi en étant toujours disponibles pour les autres besoins essentiels de la population. En luttant contre la pandémie du Covid-19 et en maintenant la continuité des autres services de santé essentiels, ils mettent parfois en danger leur propre santé».

D’après la même source, «le personnel infirmier et les sages-femmes démontrent un dévouement, un engagement et un travail acharné à tous les niveaux de la pyramide des soins pour rendre notre monde plus sain et plus sûr et dans un contexte sanitaire mondial en perpétuel changement».
Et de poursuivre que «le personnel infirmier et les sages-femmes représentent plus de la moitié du personnel de la santé dans la région de la Méditerranée orientale, mais il faut renforcer davantage ce personnel au sein des équipes de soins pour lutter efficacement contre la progression des maladies transmissibles, prendre en charge les maladies non transmissibles, fournir des conseils de planification familiale, assurer des soins spécialisés avant, pendant et après l’accouchement et promouvoir des modes de vie sains, en particulier chez les femmes, les enfants et les adolescents».

Par : M.L

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *