Accueil Société Khaled Ait Taleb fait le point
SociétéUne

Khaled Ait Taleb fait le point

Khalid Ait Taleb, ministre de la santé

Réforme de la santé, pénurie des médicaments, gratuité des prestations aux ex-Ramédistes

Stocks : La pénurie des médicaments, la gratuité des prestations de santé offertes aux ex-Ramédistes et la réhabilitation et rénovation des centres de soins de santé primaires et des CHU figurent parmi les principales problématiques qui ont été soulevées au Parlement.

Alors que la pénurie des médicaments ne cesse de s’amplifier en France où plus de 3.000 signalements de ruptures ou risques de rupture ont été enregistrés par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en 2022, le ministre de la santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a indiqué, lundi à la Chambre des représentants, que la disponibilité des médicaments est soumise à l’offre, à la demande et à la conjoncture sur les marchés internationaux. Malgré l’existence d’une stratégie pour assurer le stock stratégique et le stock de réserve de médicaments, le ministre a fait savoir que le Maroc n’est pas à l’abri de la pénurie de médicaments et ce en raison de l’augmentation des prix sur le marché international ou de l’absence des matières premières.

Khaled Ait Taleb a précisé que ces facteurs pourraient conduire les entreprises à ne pas importer de produits pharmaceutiques. En réaction au manque de certains médicaments dans les pharmacies tels que la morphine, le ministre a indiqué qu’un million de comprimés de morphine sera distribué au niveau national, dans le but de répondre aux besoins en produits pharmaceutiques. Le ministre a fait savoir que le «Moscontin 100 mg» est disponible sur le marché.

AMO : Gratuité des prestations offertes aux ex-Ramédistes
Le ministre a signalé que l’opération de transition des Ramédistes vers l’assurance- maladie obligatoire (AMO) s’est déroulée de manière systématique depuis le 1er décembre 2022. Il a relevé la gratuité des prestations et soins de santé offerte aux personnes bénéficiant du Ramed. Le ministre a expliqué qu’il ne devrait pas y avoir de changement à ce niveau, relevant que ceux qui bénéficiaient de ces services doivent continuer à en disposer.

Toutefois, ce dernier a fait remarquer que « les données qui ont été transférées de l’Agence nationale de l’assurance-maladie (ANAM) à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) connaissaient certaines lacunes». Le ministère a ainsi effectué des correspondances périodiques pour préserver les acquis des citoyens ayant renouvelé leurs précédentes cartes Ramed. Par ailleurs, le ministère a publié une circulaire exhortant les hôpitaux à poursuivre la gratuité des services aux bénéficiaires du Ramed jusqu’à nouvel ordre.

Réforme de la santé
Près d’un milliard de dirhams sera investi annuellement dans les volets de la réhabilitation et de la rénovation et ce dans le cadre de la réforme du système de santé. Ainsi, le plan gouvernemental prévoit d’investir 800 millions de dirhams dans la réhabilitation des centres de soins de santé primaires et 1,7 milliard de dirhams dans la réhabilitation et le renouvellement du matériel des CHU. Le ministre de la santé a signalé que les investissements que connaîtront les hôpitaux seront menés de manière rationnelle dans le cadre de la carte sanitaire régionale.

Articles similaires

Covid-19 : La situation épidémiologique actuelle « est la meilleure » depuis le début de la pandémie

La situation épidémiologique actuelle au Maroc est la meilleure depuis le début...

Le Maroc élargit son offre de formation dans les métiers de l’automobile

Mobilité électrique, batteries, câblage automobile, peinture 2.0…

Radisson Hotel Group : La croissance au rendez-vous en 2022

2022 a été marquée par le déploiement du plan d’expansion du Groupe...

Tunnel de tichka : vers une implication du fonds Mohammed VI

Les responsables comptent sur ce nouveau mécanisme pour boucler le montage financier...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus