L association Bensouda fait d une pierre 4 coups

L association Bensouda fait d une pierre 4 coups

Une première chez Zaouia El Khadra pour l’éducation et la culture. Après avoir enchaîné plusieurs activités caritatives au profit des personnes démunies, cette association, présidée par Mohamed Bensouda El Wazir et son épouse Latifa Boutaleb, a bénévolement organisé, vendredi dernier à Fès, pour la première fois un mariage collectif au profit et au bonheur de quatre couples indigents.

Et vraiment ce n’était pas n’importe quelle cérémonie. Il s’agissait plutôt d’un mariage digne des plus beaux contes de fées ! De quoi impressionner les bénéficiaires issus des générations eighties et leurs familles, ainsi que les personnes invitées par les initiateurs qui ont généreusement veillé à choisir une salle vaste et bien garnie pour créer un effet de magie sur les personnes présentes.

Afin de commencer la cérémonie en beauté, les maris ont fait une entrée majestueuse à dos de cheval à la salle des fêtes au moment où les mariées ont été installées dans les «âammarias» pour se voir offrir un bon tour dans un grand espace réservé à cet effet. Et pour bien marquer cette première entrée des couples à la salle, qui était vaste d’ailleurs, l’orchestre et la troupe d’Aissaoua a alterné des rythmes à couper le souffle.

De quoi faire plaisir aux couples et donner envie de danser que ce soit à leurs familles ou aux invités ou encore aux initiateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour réussir ce mariage. Et tellement cette persévérance était remarquable que d’aucuns invités ne cessaient de dire au couple Bensouda et Boutaleb : «Que Dieu vous bénisse !». A leur tour, les bénéficiaires et leurs familles ne cessaient de remercier ce couple pour leur générosité.   

Après avoir été installés sur quatre estrades perchées dans la salle des fêtes, chaque couple a eu droit à des cadeaux offerts par les initiateurs et leurs proches. «Au lieu de donner de l’argent aux jeunes mariées, j’ai préféré leur acheter de l’or comme ça si un malheur leur arrive, elles auront de quoi subvenir à leurs besoins.

Quant aux hommes, ils ont eu, tout comme leurs épouses, droit à des valises dotées de tout ce dont une personne nouvellement mariée peut avoir besoin», explique M. Bensouda à ALM en confiant qu’il a reçu une bonne somme d’argent de la part d’un mécène, dont il a tu le nom, pour organiser ce mariage et que Mme Boutaleb, qui a exigé aux couples de fournir un acte de mariage ou un reçu prouvant la conclusion de cet acte, a supporté les frais de cette cérémonie à hauteur de 90% et a offert une tenue traditionnelle à chaque mariée.

Ceci étant, l’association ne compte pas s’arrêter à ce niveau. Après avoir organisé ce 1er mariage collectif qui a pris fin vers 2h du matin et sur une danse de slow interprétée par le couple Bensouda et Boutaleb, Zaouia El Khadra pour l’éducation et la culture aspire à offrir un autre mariage collectif à un nombre supérieur de couples. Espérons que les initiatives des présidents de l’association donneront envie de leur emboîter le pas ! 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *