La campagne de l’Unicef Maroc pour libérer la voix des enfants vulnérables en pleine Covid

La campagne de l’Unicef Maroc pour libérer  la voix des enfants vulnérables en pleine Covid

Les enfants en situation de vulnérabilité sont, en cette période de crise de Covid-19, plus que jamais exposés à la violation de leurs droits.

L’impact de la Covid-19 se fait toujours sentir sur l’enfance. Tant que la crise est là, les enfants continuent à souffrir. A cet effet, l’Unicef au Maroc lance, à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, la campagne «Visages et Histoires». Cet événement qui, comme le précise cette organisation, «donne la voix directement aux enfants vulnérables», se déroulera jusqu’au 10 décembre 2020, Journée internationale des droits de l’Homme.

Concrètement, les enfants en situation de vulnérabilité sont, en cette période de crise de Covid-19, plus que jamais exposés à la violation de leurs droits. «Le principe de l’équité qui guide l’action de l’Unicef veut que chaque enfant jouisse des mêmes opportunités pour accéder à tous ses droits», détaille la même source. En détail, la réalité montre qu’en raison de leur vulnérabilité, certains enfants sont plus exposés à la violation de leurs droits. Dans ce sens, Giovanna Barberis, représentante de l’Unicef Maroc, indique : «La fragilité de ces enfants s’est exaspérée avec la crise Covid-19.

Je fais référence ici particulièrement aux enfants en situation de handicap, aux enfants en situation de migration, les enfants dans le milieu rural, les enfants vivant dans les institutions, les enfants privés de cadre familial et les enfants issus de manière générale de familles pauvres dont la fragilité a été accentuée à cause des effets secondaires et de l’impact socio-économique de cette crise». Elle rappelle également que tout au long de la pandémie, il y a eu un «mythe» persistant selon lequel les enfants sont à peine touchés par la maladie. «Mais ce n’est que la pointe visible de l’iceberg», enchaîne-t-elle. Comme elle l’explicite, les perturbations des principaux services et la montée en flèche des taux de pauvreté constituent la plus grande menace pour les enfants. «Plus la crise persiste, plus son impact sur les services de l’éducation, de la santé, de la nutrition et sur le bien-être des enfants de manière générale et leur exposition à différentes formes de violence est profond. L’avenir de toute une génération est menacé», ajoute-t-elle.

Et ce n’est pas tout. Pour plaider publiquement leur cause, l’Unicef Maroc a choisi de donner la parole directement aux enfants pour qu’ils exigent eux-mêmes la protection de leurs droits.
Pour rappel, la campagne «Visages et Histoires» est mise en place en association avec plusieurs partenaires de l’Unicef au Maroc et bénéficie du soutien financier de USAID et de l’Union européenne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *