La campagne de vaccination anti-Covid vise 25 millions de Marocains

La campagne de vaccination anti-Covid vise 25 millions de Marocains

Près de 3.000 centres seront déployés sur tout le territoire

Le ministre de la santé Khalid Ait Taleb a apporté lundi plusieurs précisions concernant la campagne de vaccination anti-Covid lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants. Le ministre a indiqué que 2.888 centres de vaccination seront déployés sur tout le territoire. Des commissions centrales ont été instaurées en vue de préparer l’ensemble des documents et plans ainsi que les outils nécessaires pour la mise en œuvre de la stratégie nationale. Parmi celles-ci figure la commission technique chargée de l’élaboration des guides techniques sur le vaccin et de la formation des équipes de vaccination.

Pour sa part, la commission du médicament est chargée de vérifier le processus d’homologation pour l’utilisation du vaccin à l’échelle nationale. La commission logistique veillera à l’évaluation des ressources disponibles et celles qui restent à acquérir. La commission de communication a pour mission la préparation de la stratégie nationale de communication et la commission de suivi et d’évaluation veillera à la préparation d’un plan et des mécanismes d’inscription des bénéficiaires. Elle suivra de près leur état de santé durant et après la vaccination.

Il faut aussi relever qu’une commission technique composée des représentants de la Santé et de l’Intérieur supervisera l’opération sur le terrain. Le ministre a aussi fait savoir que les aspects pratiques et techniques de l’opération ont été communiqués aux représentants de la Direction régionale de la santé, dans l’objectif d’élaborer des plans provinciaux et régionaux. Par ailleurs, le ministre a précisé que la vaccination se fera selon deux procédés : statique et mobile. Le premier verra les bénéficiaires se déplacer eux-mêmes vers les centres de vaccination. Dans le deuxième, des unités mobiles feront le déplacement vers des hôpitaux, usines, administrations, cités universitaires ou prisons. La vaccination concernera les citoyens âgés de plus de 18 ans. Elle s’étalera sur une période de 12 semaines. La vaccination aura lieu en deux temps, soit deux doses, séparées de 21 jours.

Selon le ministre, la priorité sera donnée aux staffs se trouvant en première ligne, à savoir le personnel de santé, les autorités publiques, les forces de l’ordre, le personnel de l’éducation nationale ainsi que les personnes âgées et vulnérables. Elle sera par la suite étendue au reste de la population, tout en garantissant un taux de couverture vaccinale de près de 80% de la population.

Ainsi, l’objectif est de vacciner un maximum de personnes âgées de plus de 18 ans, soit 25 millions de personnes avec 50 millions d’injections. Le ministre a affirmé que les tests effectués pour le vaccin de Sinopharm ont donné des résultats positifs et efficaces. D’ailleurs, une commission scientifique marocaine de haut niveau suit depuis le début la préparation du vaccin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *