La qualification du capital humain est le socle du modèle de développement national

La qualification du capital humain est le socle du modèle de développement national

Clôture de la consultation lycéenne sous le thème «Le Maroc de demain»

La qualification du capital humain aura une place essentielle et stratégique dans l’élaboration du modèle de développement national, a souligné, vendredi à Rabat, le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi.
S’exprimant lors de la cérémonie de clôture de la consultation lycéenne, M. Amzazi a affirmé que cette initiative, organisée conjointement par le ministère de l’éducation nationale et la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) sous le thème «Le Maroc de demain», constitue une occasion pour réitérer l’importance de l’école marocaine dans la qualification du capital humain, lequel aura une place essentielle et stratégique dans l’élaboration du modèle de développement national.

Le ministre a également exprimé sa fierté de la contribution des élèves, venus des différentes régions, pour participer à cette compétition autour des sujets relatifs au Maroc de demain, le Maroc de la prospérité et de la justice sociale. Pour sa part, Chakib Benmoussa, président de la CSMD, a souligné que le nouveau modèle de développement en cours d’élaboration, dans le cadre d’une vision inclusive de long terme, concerne essentiellement une catégorie importante de la société marocaine, les jeunes. A cet égard, il a fait savoir que l’insertion des contributions des élèves dans l’élaboration de la vision du Maroc de demain constitue l’un des piliers principaux de l’approche participative adoptée par la CSMD, au regard de la position particulière des jeunes, en tant qu’entité du présent et force de l’avenir. M. Benmoussa a, en outre, précisé que les contributions reçues ont fait preuve d’un grand niveau de prise de conscience chez les élèves et reflète leur grand amour à leur patrie, ainsi que leur volonté de construire un avenir meilleur qui répond aux attentes de tous les Marocains, notant que cette conscience se manifeste dans la maîtrise des affaires de développement dans les différents domaines, politique, économique, social et culturel.

De son côté, Mohamed Amrani Boukhobza, membre de la CSMD, a mis en relief l’approche participative entourant cette initiative, notamment vis-à-vis d’une catégorie d’âge importante de la société marocaine, celle des jeunes, particulièrement ceux en formation scientifique dans les lycées. «Cet échange nous a permis de nous enquérir des capacités de ces jeunes à mener une réflexion sur la réalité et l’avenir du Maroc», a-t-il fait valoir, ajoutant que le constat tiré, à travers ces dissertations, est que cette catégorie d’âge s’intéresse aux affaires nationales et y adhère, ce qui révèle sa compréhension de ce qui ce passe aujourd’hui dans la société marocaine.
Lancée le 2 avril dernier sur le thème «Le Maroc de demain», cette consultation a eu pour objectif de saisir les attentes des jeunes générations, de les sensibiliser aux grands enjeux nationaux et d’encourager chez eux l’engagement civique et citoyen.

Au cours de cette cérémonie, 22 élèves ont été distingués grâce à la qualité et l’originalité de leurs dissertations rédigées en arabe, amazigh, français et anglais. Ces derniers ont également reçu une attestation d’excellence de la part du ministère et de la CSMD, en plus d’un ordinateur portable chacun.
Ces dissertations, sélectionnées sur un total de 3.277 argumentaires reçus de toutes les régions du Maroc, seront annexées au rapport de la CMSD sous forme de synthèse et seront mises en ligne sur le site de la Commission.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *